La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing, siégeant en cour de Rose-Hill, a jugé coupable un conducteur de van ayant heurté une moto, sur laquelle se trouvait deux personnes, le 25 octobre 2011 sur la route royale de Coromandel. Elle a estimé que le conducteur devait s’assurer que la route était libre, précisant que le motocycliste avait en outre la priorité.
Le conducteur de van répondait d’une accusation de “involuntary wounds and blows by imprudence”. Il avait plaidé non coupable lors du procès. Les faits se sont produits le 25 octobre 2011 à la route royale, à Coromandel. Selon la victime, au moment de l’accident, il roulait à motocyclette, avec son cousin en croupe, à une vitesse de 50 à 55 km/h et se dirigeait vers Coromandel en sortant de Beau-Bassin.
Le motocycliste explique qu’il se trouvait sur la voie gauche et que la route était libre dans la direction de Port-Louis. Mais à un moment, un van aurait subitement changé de voie, heurtant la motocyclette et provoquant la chute de ses passagers, heureusement juste légèrement blessés.
L’accusé, lui, a estimé que le motocycliste avait dû le voir arriver, tout en concédant toutefois que celui-ci avait la priorité. Selon sa version, il roulait vers Beau-Bassin à une vitesse de 10 km/h et se trouvait sur la voie gauche. Et c’est lorsqu’il a tourné à droite qu’il aurait percuté l’autre véhicule.
Dans son jugement, la magistrate Gayan-Jaulimsing a estimé que l’accusé aurait dû vérifier qu’aucun véhicule ne venait en sens opposé avant d’amorcer son tournant. La magistrate n’est par ailleurs pas convaincue par la raison invoquée par l’accusé selon laquelle la route était déserte. En sus du fait que le motocycliste était prioritaire. Le chauffeur de van a ainsi été trouvé coupable de “involuntary wounds and blows by imprudence” en violation de sections du Code criminel et de la Road Traffic Act.