Un grave accident de la route survenu peu avant 23 h samedi a été fatal pour trois occupants d’une voiture, appartenant tous à la même famille. L’état de leur voiture, heurtée par un 4×4 conduit par un ressortissant belge, laisse deviner la violence de cette collision.
Raveeraj Utchapah, 33 ans, un officier du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM), son frère Rishiraj, 37 ans, et l’épouse de ce dernier, Preeti Utchapah, 29 ans, avaient pour habitude de faire des sorties en famille. Ils avaient profité du jour férié samedi pour aller faire un tour en voiture, laisse entendre Rooma, une proche. « D’habitude, ils vont se promener à quatre, car la mère des garçons les accompagne, mais ils avaient décidé de la laisser à la maison ce soir-là », ajoute-t-elle.
C’est vers 23 h lorsque cette sortie familiale a viré au cauchemar. Un témoin explique avoir entendu un bruit sourd au moment des faits et vu de la fumée. Raveeraj Utchapah, qui était au volant de sa voiture, circulait le long du Middle Road, à Piton, lorsque son véhicule a été percuté de plein fouet par un 4×4 immatriculé 475 JN 14. La violence de cette collision était telle qu’il a fallu que les sapeurs-pompiers de Piton interviennent afin de désincarcérer les trois occupants de la voiture, complètement écrabouillée.
Rishiraj Utchapah et sa femme ont été conduits à l’hôpital du Nord une fois sortis des débris. Ils ont cependant succombé à leurs blessures peu de temps après. Raveeraj Utchapah, pour sa part, est mort au moment de l’impact.
Johan Crabeels, le conducteur du 4×4 impliqué, est un ressortissant belge de 61 ans qui loge actuellement à Grand-Baie. Il a pris la fuite juste après la collision, ayant été pris de panique, mais a vite été rattrapé par la police. Il a été soumis à un alcootest, qui s’est révélé négatif. Il a été placé en détention policière. Sa femme, qui était également à bord du 4×4, a été blessée au cours de la collision et est actuellement admise à la Clinique Darné.
Le lendemain du drame, pour les obsèques, l’atmosphère était lourde chez les Utchapah, à Mare-d’Australia. Interrogés, les proches de la famille Utchapah se remémorent des deux frères comme étant très proches et complices.
« Je suis seule à présent. On m’a enlevé mes fils et ma fille », se lamentait Mitranee, la mère des frères Utchapah, également très proche de Preeti, qui était mariée à son fils depuis environ huit ans. Elle est veuve depuis plusieurs années, et ses proches racontent que ses deux uniques enfants et sa belle-fille vivaient avec elle dans leur grande maison, située dans les environs de Pont-Praslin. Comme elle est désormais seule à occuper cette demeure, une voisine explique que, « pour l’instant, quelques membres de sa famille et des proches voisins vivront pendant quelque temps avec elle ».
Plusieurs centaines d’habitants du quartier et bon nombre d’officiers du GIPM étaient présents hier au domicile des défunts. Comme le veut la tradition, le Last Post doit précéder la crémation d’un membre des forces de l’ordre. Cela allait faire 13 ans que Raveeraj avait rejoint la force policière, confie l’un de ses collègues. Vers 15 h, le convoi mortuaire a quitté le domicile des défunts à la rue Jagitri, précédé du Police Band, pour se rendre au crématorium de Mare-d’Australia.