Le Dr Sandeep Prayag, âgé de 30 ans, qui était au volant de la voiture immatriculée SR 1113, impliquée dans l’accident mortel à The Vale dimanche, a été doublement inculpé lors de sa comparution devant le tribunal de district de Mapou. Il est accusé d’homicide involontaire sur la personne du jeune motocycliste, Pourbarlen Packireepillay, âgé de 24 ans, habitant Mapou et de conduite en état d’ivresse.
Après avoir passé le week-end à la clinique de Grand-Baie, en tant que patient, le Dr Prayag a dû fournir deux cautions de Rs 20 000 et de Rs 10 000 pour les deux délits provisoires respectifs en vue de retrouver la liberté provisoire dans la journée d’hier. D’autre part, il se confirme de sources proches des enquêteurs que le taux d’alcoolémie dans le sang du médecin était de plus du double de la limite autorisée par la loi.
Les résultats de l’alcootest subi par le Dr Prayag aux petites heures dimanche quand il a été rattrapé par les policiers indiquent 52 microgrammes d’alcool alors que le maximum permis dans la loi est de 23 microgramme seulement. Le médecin a été entendu par la police sur les circonstances de cet accident mortel et a même participé à une reconstitution des faits sur l’autoroute du Nord à The Vale.
Le Dr Prayag affirme que le motocycliste aurait fait demi-tour devant sa voiture sur l’autoroute du Nord et qu’il n’avait pu l’éviter. Il confirme que l’impact a été d’une rare violence avec la motocyclette projetée contre le parapet de l’autoroute. Le médecin soutient également qu’il a arrêté sa voiture pour constater les dégâts. Il est arrivé à la conclusion que la victime avait été tuée sur le coup et a également, dit-il, alerté la police avant de se rendre à la clinique de Grand-Baie pour des soins.