Le procès intenté à l’ex-PPS et député du PMSD, Thierry Henry, impliqué dans un accident mortel en 2016 à Bois-Marchand, a été appelé ce lundi devant le magistrat Sachin Boodhoo. Un jugement était attendu sur la motion de l’avocat du député, Me Hervé Duval, qui souhaite que l’identité de l’informateur de la police soit révélée.

Lors des débats sur la motion, Me Duval avait plaidé que connaître l’identité de l’informateur est « crucial ». Le but étant, selon la défense, de vérifier sa crédibilité — « whether this informer really exists », avait l’homme de loi.

Le policier devait, toutefois, refuser de dévoiler l’identité de sa source, malgré l’insistance de la défense.

Lors de l’exercice des questions, le Supervising Officer Gungah avait indiqué qu’il avait reçu des informations à l’effet que c’était Thierry Henry qui était au volant de sa voiture au moment de l’accident, et non sa femme.

Du côté de la poursuite, Me Rehnu Gowry-Bhuruth a soutenu que l’intérêt du public doit primer dans cette affaire. Et ce, afin de protéger l’identité des informateurs dans des affaires pénales.

La prochaine séance a été renvoyée pour le 22 janvier.

Le 3 avril 2016, la BMW de Thierry Henry avait mortellement percuté Stéphane André, qui traversait l’autoroute de Bois-Marchand, à Terre-Rouge, pour se rendre à une fête.