Il a été testé positif à l’alcool même un peu plus de treize heures après l’accident fatal. Deeraj Takooree, 37 ans, soudeur de profession, et habitant Nouvelle-Découverte, qui conduisait la Mitsubishi immatriculée 9113 de couleur bleue qui a balayé, jeudi en début de soirée, un groupe de cyclistes à Midlands sur la route de La Vigie, tuant sur le coup Jérôme Tenant, 38 ans, Manager de son état, et blessant deux autres, David Bathfield, 59 ans, ancien footballeur de la sélection nationale et Philippe Colin, 31 ans, a été inculpé dès hier matin d’homicide involontaire et placé en détention policière. Développement majeur dans la journée d’hier, les enquêteurs de la police de Nouvelle-France ont procédé à l’arrestation de Vikash Takooree, 28 ans, chauffeur-livreur, habitant Quartier-Militaire. Il a été appréhendé pour son rôle visant à faciliter la fuite de son cousin des lieux de l’accident. Accusé de non-assistance à personne en danger, il a passé le week-end en cellule policière.
Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès de ceux faisant partie de ce groupe de 17 cyclistes indiquent que le “groupe des Tontons” rentrait par la route de La Vigie après sa tournée à vélo, longue de 45 milles. Il était environ 18 h et les cyclistes, tous des habitués de ce parcours, s’apprêtaient à aborder le rond-point de Nouvelle-France en direction de Curepipe
« D’habitude nous roulons toujours groupés avec ceux qui sont à l’avant faisant du surplace pour attendre les retardataires. Mais jeudi, un premier groupe d’une dizaine de cyclistes avait pris une avance de quelque 200 mètres sur le reste. Nous nous sommes rendus compte de la gravité de la situation quand à un certain moment, nous avons constaté qu’il y avait une certaine effervescence sur la route avant le rond-point. Nous avons vu également que certains de nos camarades étaient sur l’asphalte », raconte un de ceux faisant partie du second groupe.
C’est la première fois, depuis 20 ans que ce groupe effectue ce parcours à vélo au moins deux fois la semaine, qu’il se retrouve en face d’un tel scénario catastrophe. « Notre priorité a été toujours la sécurité sur la route. Nous encadrons des jeunes dans ce but », poursuit ce témoin en confirmant qu’un véritable sentiment de panique avait pris groupe.
« Nous battons le rappel des troupes. Deux blessés graves sont relevés, à savoir David Bathfield, véritablement mal en point de par la violence inouïe du choc, et Philippe Colin. Les secours sont organisés. Très vite, nous nous apercevons que Jérôme Tenant manque à l’appel dans le groupe », raconte l’interlocuteur du Mauricien encore sous l’effet du choc.
Certains décident de se rendre à la hauteur de la Mitsubishi accidentée, qui s’était immobilisée à environ 200 mètres des lieux de l’impact. La scène est effroyable. Jérôme Tenant se retrouve inconscient sur le dôme complètement endommagé de la voiture. Tout semble indiquer que la victime, qui avait été heurtée par la voiture, avait été projetée violemment sur le pare-brise et le dôme alors que le véhicule ne s’était arrêté que bien plus loin.
Intervention délicate
Jérôme Tenant, qui s’est joint à ce groupe pratiquant le cyclisme il y a trois ans, a été tué sur le coup. C’est la conclusion du Dr Lallah, Government Medical Officer, faisant partie de l’équipe du SAMU dépêchée sur les lieux de l’accident. Le corps de Jérôme Tenant a dû être désincarcéré du dôme de la voiture par des sapeurs-pompiers venus en renfort. L’autopsie pratiquée dans la soirée de jeudi à vendredi attribue le décès de la victime à un « shock due to multiples injuries ».
David Bathfield, grièvement blessé et souffrant multiples fractures, est transporté d’urgence à l’hôpital de Rose-Belle où il est admis à l’Intensive Care Unit. Au cours des premières 24 heures de son hospitalisation, il a subi une intervention chirurgicale extrêmement délicate. Les médecins de l’hôpital jugent son cas assez sérieux.
Philippe Colin a été admis à la clinique Darné où son pronostic vital n’est pas engagé. Il souffrirait d’une fracture de la clavicule, entre autres. Ces trois ont été balayés par la Mitsubishi sur la route de La Vigie au moment de l’impact.
Quant aux circonstances de cet accident mortel, les enquêteurs de la police menés par l’assistant commissaire de police, l’ACP Jean-Claude Gunga, ont consigné la version des faits du conducteur Deeraj Takooree, qui a été interpellé par la police à son domicile de Nouvelle-Découverte à 7 h 40, hier. Suivant les procédures établies, le conducteur a subi un alcootest, qui s’est révélé positif même plus de 13 heures après.
À ce stade, des sources officieuses avancent que l’accident est survenu au moment où Deeraj Takooree au volant de sa Mitsubishi a voulu doubler un autre véhicule qui dépassait le groupe de cyclistes se dirigeant vers Curepipe. Face à l’échec de cette tentative, il s’est rabattu sur sa gauche ; suite à cette manoeuvre maladroite, il devait emporter sur son passage trois des cyclistes.
Pour des raisons évidentes, compte tenu des résultats du test d’alcoolémie d’hier matin, Deeraj Takooree ne s’est pas arrêté tout de suite, préférant continuer sur une certaine distance pour pouvoir prendre ensuite la fuite, laissant sur place sa voiture et les victimes. Il a déjà comparu devant le tribunal de Grand-Port où il a été reconduit en cellule policière.
Les détails de l’interrogatoire du conducteur ont débouché sur d’autres développements. Il a expliqué aux enquêteurs de la police que pour évacuer les lieux, il a fait appel à son cousin Vikash Takooree. Celui-ci, qui se trouvait au volant d’un van immatriculé 2915 MY 11 à ce moment, a été interpellé en début d’après-midi hier. Il est passé aux aveux quant à son rôle dans l’étape post-accident.
Le van 2915 MY 11 a été placé sous séquestre par la police à des fins d’expertise et le conducteur inculpé pour non-assistance à personne en danger, notamment les victimes de l’accident, soit la Culpable Omission. Il a été incarcéré. L’enquête policière se poursuit avec une reconstitution des faits en perspective.