Un accident de la route s’est produit hier soir sur une artère très fréquentée à Camp-Levieux à Rose-Hill. À l’issue d’un choc violent avec une voiture de maître à un carrefour, un van de la compagnie Mopirove Ltd a terminé sa folle course contre une colonne en béton juxtaposée à un portail métallique. Les occupants s’en sont sortis miraculeusement indemnes.
À peine assoupis hier soir, les habitants de Camp-Levieux se sont réveillés en sursaut à l’issue d’un choc inouï sur l’artère de l’avenue Nubee (NdlR : ancien Toureau) menant à l’église Sainte-Odile. Les recoupements du Mauricien sur le terrain hier soir  indiquent qu’il était peu après 22 heures quand l’accident de la circulation est survenu.
L’inévitable allait en effet se produire quand une voiture de maître immatriculée 2847 ZS 03 à un carrefour a débouché sur une artère principale. Au même moment est arrivé un van de la compagnie Mopirove Ltd avec au volant un chauffeur habitant la région de Vacoas. La voiture avec à son bord des passagers venant d’une prière a percuté de plein fouet le flanc gauche du van immatriculé 1504 AP 09.
Le chauffeur de Mopirove Ltd, qui venait à peine de déposer le dernier employé à Camp-Levieux, n’a visiblement pas eu le temps de freiner après le choc d’une rare violence. Son véhicule a terminé sa course contre une colonne en béton et le portail métallique d’un entrepôt d’une importante compagnie de la localité.
Les crissements de métaux ont ameuté plusieurs habitants qui se sont rendus sur les lieux en dépit de l’heure tardive. Devant cette scène effroyable, les badauds craignaient le pire, vu que la voiture de maître avait plusieurs passagers à son bord. Mais miraculeusement ils s’en sont sortis sans blessure aucune, sauf que le chauffeur du van était encore sous l’effet du choc après la collision.
« Bondie gran pou mwa », a expliqué l’employé de Mopirove Ltd après s’être extirpé de son véhicule. Si aucun blessé n’est à déplorer, les deux véhicules ont toutefois subis d’importants dégâts, notamment la voiture dont les pare-chocs avant n’ont pas résisté à l’impact.
Les éléments du poste de police de Camp-Levieux sont intervenus avec diligence pour un premier constat des lieux. Les deux chauffeurs se sont rendus par la suite au poste de police pour faire leur déposition. Une enquête a été ouverte en vue de faire la lumière sur la cause et les circonstances exactes de l’accident.
Les habitants de Camp-Levieux sont montés au créneau hier soir, dénonçant que plusieurs accidents se sont produits sur ce tronçon de route très fréquenté. D’autres sont survenus récemment avec de lourdes conséquences. Les indignés ciblent principalement les marquages au carrefour qui pâlissent au fil du temps et un mur en béton qui gênerait la visibilité des chauffeurs empruntant cet axe.
La situation, avancent les habitants, est d’autant plus inquiétante car avec les travaux de tout-à-l’égout en cours dans diverses rues à Camp-Levieux, cette artère où s’est produit l’accident, est encore plus fréquentée par les automobilistes. Les habitants ont souligné que les nombreuses lettres adressées aux autorités en vue de rétablir la situation n’ont pas eu l’effet escompté.