Sohail Sesungkur, 18 ans, a donné sa version des faits à la police de Quatre-Bornes mardi après-midi sur l’accident survenu dans la nuit de samedi à dimanche dans la localité. C’est le taximan, allègue-t-il, qui l’aurait agressé.
En présence de son avocat, Me Siddhartha Hawoldar, le fils du ministre Sudhir Sesungkur, qui était au volant d’une BMW marron, a expliqué aux enquêteurs avoir bien percuté l’arrière du taxi de Mohammad Yaseer Kardaree près d’un feu de signalisation. Il aurait tenté de régler l’affaire avec un constat à l’amiable. D’ailleurs, il avait déjà rempli le formulaire concerné. Selon lui, le chauffeur de taxi était excité et l’aurait agressé en présence de ses amis. Sohail Sesungkur a également signalé la présence d’un piéton qui s’est mis de la partie et l’a frappé au visage. Il dit avoir ressenti des douleurs et il a pris peur. C’est la raison pour laquelle il a contacté son père pour le mettre au courant de sa situation. Il a été soumis à un alcootest qui s’est avéré négatif. Par la suite, il s’est rendu à l’hôpital Victoria, Candos, pour des soins.
Concernant son permis de conduire, le jeune conducteur affirme l’avoir eu le 22 février 2017 à l’âge de 18 ans. Il avance avoir inscrit la date de février 2016 sur la fiche du constat à l’amiable car il croyait qu’il s’agissait de la date où il a obtenu son Learner. Après avoir donné sa version des faits, Sohail Sesungkur a consigné une plainte contre Yaseer Kardaree pour agression et il a du coup récusé l’allégation de brutalité faite à son encontre par le chauffeur de taxi. La police compte solliciter le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) pour un avis légal sur la marche à suivre. Selon nos informations, il se pourrait que les enquêteurs bouclent ce dossier et laisse le soin au DPP de prendre une décision sur cette affaire.