Le taux de mortalité des suites d’un accident de la route de janvier à juin a augmenté de 12, 9 %. Soixante-dix-neuf personnes sont décédées des blessures reçues durant le premier semestre contre 70 pour la période correspondante l’année dernière. Les personnes mortes sur le coup sont au nombre de 63, soit deux de moins que l’année dernière pour la même période. C’est ce que révèlent les chiffres communiqués par le Bureau central des statistiques qui a rendu public ce matin son rapport sur le parc automobile et le trafic routier.
Dans l’ensemble, le nombre d’accidents de la route a augmenté par 1,8 % entre janvier et juin de cette année, passant à 11 426 comparé à 11 227 durant la même période en 2010. De même le taux de véhicules, motorisés ou non motorisés, impliqués dans un accident de la route pour le premier semestre a augmenté par 0,7 % comparé à l’année dernière pour la même période : 141 de plus que les 20 050 enregistrés en 2010.
Le nombre de personnes qui s’en sont sorties avec des blessures graves a également augmenté par 3,1 % alors que les blessés légers ont diminué par 10,9 %. Ces chiffres passent respectivement dans le premier cas de 287 à 296 et dans le deuxième de 1 479 à 1,318. Parmi les casualties, environ 36 % étaient des motocyclistes, 30 % des passagers, 17 % piétons, 15 % des conducteurs and 2 % des cyclistes.
Le nombre de cas de délits de fuite (hit and run) a baissé pour le premier semestre, passant de 96 en 2010 à 81 en 2011.