Un tragique accident est survenu ce matin rue Brabant à Port-Louis à la hauteur de l’école primaire Edgar Millien. Bilan : un ancien élément de la Criminal Investigation Division d’une cinquantaine d’années s’est retrouvé piégé sous les roues d’un autobus individuel qui se dirigeait vers le centre de la capitale. Ce nouveau drame, après celui qui s’est joué hier matin à Lallmatie, porte à deux le nombre de personnes tuées sur nos routes en presque 24 heures.
Une scène effroyable s’offrait ce matin aux yeux des responsables de la police et les premiers badauds sur la rue Brabant à Port-Louis à la hauteur de l’école primaire Edgar Millien peu avant 8 heures. Le corps de Louis Georges Mario Gustave, ancien élément de la CID, a été partiellement écrasé sous les roues de l’autobus immatriculé 3936 AG 99.
Les premières indications concordantes glanées par Le Mauricien, en attendant le rapport officiel de la police, tendent à confirmer que le motocycliste aurait perdu l’équilibre avant de se retrouver sous les roues de l’autobus individuel. « Mo ti pe rouler lor mo motosiklet derier-li. Enn sel kout mo nek trouv li perdi lekilibre ek nek rant amba la roue bis. Letam bann dimoun krier sofer pou li aret so masin finn tro tar », explique non sans difficulté un témoin oculaire au Mauricien.
« Bis-la pa gagn arreter. Li sarye li lor enn distans environ 3 metre, depi lor cross-here ziska bistop. So la main koté goss finn paret inn déboiter », témoigne un usager de la route. Les secouristes ont rencontré les pires difficultés pour extirper le motocycliste sous les roues du véhicule. Ils ont dû déplacer l’autobus afin d’évacuer le corps de Louis Georges Mario Gustave vers l’hôpital Jeetoo aux fins d’autopsie.
Malgré la présence du Service d’aide médicale d’urgence (Samu) sur les lieux, le protocole établi veut que le transport de la dépouille relève d’un autre service après le constat de décès par les médecins de service. C’est le mortuary van de la police qui était mandé pour transporter le corps de l’ancien élément de la CID qui avait pris sa retraite il y a environ une année.
Une fois la dépouille évacuée, les pompiers de la caserne de Port-Louis ont effectué un exercice de flushing tandis que les officiers de police avaient fort à faire pour régler la circulation. Le trafic à cette heure de pointe sur cet axe routier névralgique était extrêmement perturbée ce matin.
D’autre part tôt hier matin, un autre accident fatal s’est produit à Lallmatie impliquant un motocycliste et un minibus. Le chauffeur au volant du véhicule s’apprêtait à quitter l’artère principale de Lallmatie et s’engageait dans un virage sur sa droite pour regagner Mission Cross Road quand il a percuté de plein fouet un motocycliste qui roulait en sens inverse. Les secours se sont rapidement organisés en vue d’évacuer le motocycliste Poorva Satyaralsing Ramjus (63 ans). À peine étaient-ils arrivés à l’hôpital de Flacq, les médecins de service ont constaté le décès du motocycliste.
L’autopsie pratiquée par le Police Medical Officer attribue le décès de Poorva Satyaralsing Ramjus à des suites de « intracranio cerebral injury ». Le chauffeur du minibus, un habitant de Laventure âgé de 29 ans, a été contrôlé négatif à l’alcootest et autorisé à rentrer chez lui après un interrogatoire sur le scénario du drame. Il devrait comparaître en cour aujourd’hui sous un chef d’accusation provisoire d’homicide involontaire.