La semaine écoulée a été l’une des plus meurtrières de l’année. Six personnes ont péri dans des accidents de la route depuis mardi. Des six victimes, cinq sont décédées en moins de 24 heures, gonflant le nombre de morts sur nos routes depuis le début de cette année à 67. Ces victimes sont : Gabriel Jolicoeur, 37 ans, fauché par une voiture pendant qu’il traversait la route ; Vidyamit Domun, 58 ans, qui a succombé à ses blessures cinq jours après son accident ; Louis Harris Babet, 19 ans, dont la moto a dérapé ; et les deux amis Axel Cassadin et Davisson Sham, âgés de 17 ans et 19 ans respectivement, leur deux-roues ayant percuté un arbre. La sixième victime est Fabrice Jolicoeur, un motocycliste de 22 ans, décédé mardi après-midi, après avoir été renversé par un van.
Quatre des cinq accidents de vendredi ont eu lieu dans le Nord de l’île. Parmi les victimes figurent Axel Cassadin, 17 ans, et son ami Darisson Sham, 19 ans, tués  sur la New Link Road à Labourdonnais, Mapou. L’accident s’est produit aux alentours de 00h50. Les victimes, domiciliées à Morcellement VRS, Plaine-des-Papayes, avaient auparavant regardé le match de football Angleterre/Pays de Galles à La Croisette, Grand-Baie, ce soir-là, avec des amis. C’est sur le chemin du retour que la mort était au rendez-vous : ils ont dérapé et terminé leur course contre un arbre. L’impact de la collision était tel qu’ils sont morts sur le coup. Clifford, le père de Darrisson Sham, raconte avoir été informé par téléphone du drame aux alentours de 1h : « J’étais choqué, je ne savais plus quoi faire et quoi dire. » Il se souvient de son fils comme quelqu’un qui aimait le bricolage, toujours présent lorsqu’il s’agissait de l’aider pour des problèmes d’ordre mécanique ou électrique. « Je le vois encore à l’oeuvre. Il va me manquer… » La petite amie de Darisson Sham, Nolwenn, est tout aussi accablée par cette perte subite. C’est au bord des larmes qu’elle confie : « On se connaissait depuis deux ans. Je garde de bons souvenirs de lui. » Le jeune homme, qui était jardinier, devait célébrer ses 20 ans mardi prochain. Ses amis racontent qu’ils avaient prévu de lui organiser une fête. Il en est de même pour son ami Axel Cassadin, qui aurait, pour sa part, soufflé ses 18 bougies mercredi prochain. Sa grand-mère, Dorinne Thakoordass, est effondrée. « Nous n’avons pas encore fait le deuil d’une proche qui nous a quittés il y a 17 jours et voici que je perds mon petit-fils. C’est très difficile pour ma fille de supporter la disparition de son fils unique. Je ne trouve pas les mots pour décrire la douleur que nous ressentons. Le monde s’est écroulé autour de nous », confiait-elle à Week-End, vendredi matin. Arnaud, qui connaissait les deux victimes, raconte s’être rendu sur le lieu de l’accident lorsqu’il a appris la triste nouvelle. « En arrivant là-bas, j’ai trouvé les corps de Davisson et Axel sous un arbre et me suis dit : Arnaud, to fine perdi deux bons camarades ».
Le même jour, les proches de Gabriel Jolicoeur ont été secoués par un drame analogue. En effet, cet habitant de Bois-Marchand de 37 ans, d’origine rodriguaise, a été mortellement percuté par une voiture pendant qu’il traversait la route dans sa localité. L’accident s’est produit vers 18h45. L’aide du Service d’Aide Médical Urgente (SAMU) avait aussitôt été sollicitée. Lorsque les ambulances sont arrivées sur les lieux, la victime avait déjà rendu l’âme. Jeanette Casimire raconte que son compagnon venait d’être embauché dans une compagnie privée. Inconsolable, elle ajoute que, « mo pas ti penser qui li ti pou trouve la mort dans bann conditions pareilles ». Par ailleurs, le conducteur du véhicule impliqué — un habitant de Brisée-Verdière de 34 ans — a été soumis à un alcootest, qui s’est révélé négatif. Il a passé la nuit en détention avant de comparaître devant le Bail and Remand Court, hier, sous une charge d’homicide involontaire.
« Pas fine capave faire nanier »
Vendredi dernier, Vidyamit Domhun, un habitant de Morcellement St-André de 58 ans, est décédé des suites d’un accident. Dimanche dernier, vers 15h20, le quinquagénaire, qui travaillait comme concierge, circulait à vélo sur la route principale de sa localité lorsqu’il a été fauché par une moto. Grièvement blessé, il avait été conduit à l’hôpital du Nord et admis aux soins intensifs. Après une délicate intervention, il est décédé vendredi. Saleenee Domhun, sa belle-soeur, raconte qu’après cette opération, l’épouse et les deux enfants de la victime gardaient l’espoir qu’il se remette de ses blessures, mais « pas fine capave faire nanier. Li bien triste pou la famille ». Le motocycliste impliqué, un jeune de 23 ans — dont l’alcotest s’était révélé négatif —, et sa passagère, âgée de 22 ans, avaient également été blessés au cours de la collision. Ils ont cependant pu regagner leur domicile après avoir reçu les soins nécessaires.
« C’est dur de perdre un enfant »
Vendredi, Louis Harris Babet, un Quatre-Bornais de 19 ans était à moto avec sa petite amie, du même âge que lui. C’est dans les parages de Vacoas, vers 11h35, que le motocycliste a perdu le contrôle de son véhicule. Blessé dans sa chute, il avait été conduit à l’hôpital Victoria, à Candos, mais est décédé peu de temps après. L’autopsie révèle que l’adolescent a succombé à ses multiples blessures. Sheela Babet, sa mère, est en état de choc. Elle raconte que ce jour-là, elle pensait que son fils, un ancien élève du Phoenix SSS, s’était rendu à ses cours au Mauritius Institute of Training Development (MITD), à Ebène, mais « ce n’est que dans l’après-midi, lorsque j’ai appris la nouvelle, que j’ai su qu’il avait été à Vacoas ». Elle ajoute que la victime était une passionnée des motos et la photographie. « C’est dur de perdre un enfant qui était promis à un brillant avenir. » La petite amie du jeune homme, qui a été légèrement blessée dans cetaccident, est effondrée. Hier matin, elle est venue apporter son soutien à la famille de la victime, à la route Bassin, Quatre-Bornes.
Enfin, cette semaine, un accident a également ôté la vie à Fabrice Jolicoeur, un jeune de 22 ans. Cela s’est produit non loin de son domicile, à Route-des-Cassis, Bain-des-Dames, mardi après-midi. D’après sa cousine, Castella Raboude, la victime était sortie pour aller acheter à manger lorsqu’une fourgonnette a percuté son deux-roues, près du rond-point et il a terminé sa course dans le caniveau. Alertés, ses proches avaient pris un taxi pour le conduire à l’hôpital Jeetoo, mais le jeune homme a rendu l’âme peu de temps après. Fabrice Jolicoeur est décrit par son entourage comme quelqu’un de très amical et toujours prêt à rendre service. Il gagnait sa vie comme skipper. Il laisse derrière lui Jaden, un petit garçon d’un an.