Le nombre de morts et de blessés graves dans des accidents de la route a accusé une baisse de 18 % en 2013 par rapport à 2012. C’est ce qu’a soutenu Navin Ramgoolam, hier au Parlement. Le PM a annoncé la mise sur pied d’un Driver Education and Testing Centre en vue d’améliorer la sécurité routière, précisément « by setting new standards for driving and by providing education and training for drivers, for all road users including pedestrians ». A partir de janvier, il sera également obligatoire pour les motocyclistes de porter des vêtements voyants.
Le Premier ministre, qui répondait à une question de Rajesh Bhagwan, devait indiquer qu’il y a eu 107 cas d’accidents fatals du 1er janvier au 1er novembre 2013, qui ont fait 123 morts. Par ailleurs, si en 2000 le pays comptait 244 018 véhicules enregistrés, il y avait eu 148 accidents fatals faisant 163 morts. A novembre 2013, le nombre de véhicules a presque doublé avec 439 816 enregistrés mais il y a eu une baisse importante des accidents fatals, soit 107.
S’agissant des morts et blessés graves, il y en avait 432 de janvier à septembre 2012 et 356 pour la même période en 2013, soit une baisse de 18 %.
Parmi les mesures de prévention que le Premier ministre a énumérées, un nombre additionnel de policiers opérant 24/24 h au sein de la « traffic field and motorway patrol division ». Depuis décembre 2012, 20 « additional riders » ont été postés sur la Motorcycle Division de la Road Safety Unit, amenant le total à 50.
Par ailleurs, depuis juin 2013, 19 fixed speed cameras ont été placées dans des zones à risques et six mobile speed cameras sont utilisées. « It is targeted to reach a total of 50 fixed speed cameras by 2014 », soutient le Premier ministre.
Des 86 636 contraventions émises du 1er janvier au 7 novembre 2013, 47 029 concernent des excès de vitesse, alors que des 48 678 penalty point offences enregistrés, 26 020 ont été payés. Par ailleurs, a annoncé Navin Ramgoolam, le gouvernement a promulgué la Road Traffic Use of High Visibility Clothing, laquelle sera en vigueur à partir du 1er janvier 2014 et qui impliquera le port de « high visibility clothing » par les motocyclistes.
Le PM a ajouté qu’en juillet dernier, un expert français a été invité à collaborer sur la question de sécurité routière, notamment sur la vérification d’un « medical fitness to drive ; the screening for drugs » et l’institution d’un Observatoire de la sécurité routière. Le rapport soumis par l’expert est en cours d’étude par les organisations concernées et la rédaction d’une ébauche de projet de loi suivra.
Navin Ramgoolam a souligné la nécessité d’un Driver Education and Testing Centre qui éduquerait et formerait les conducteurs mais aussi les usagers de la route en général. Le public, dit-il, devrait adopter une attitude plus sérieuse et responsable sur les routes.