Le ministre de l’Energie, Rashid Beebeejaun, a annoncé à l’Assemblée nationale le 22 novembre dernier que l’accord sur le prix de vente de l’électricité produite par CT Power serait signé entre le promoteur et le CEB d’ici la fin de l’année. Dans une lettre envoyée au ministre, la Plarform Moris Lanvironnman (PML) attire l’attention du ministre sur le fait qu’à plusieurs reprises depuis 2007, il a été avancé que le prix serait inférieur au prix de l’électricité des IPP existants.  PML  demande au ministre si le coût de la jetée à être construite pour l’acheminement du charbon  à la centrale et des acquisitions obligatoires (compulsory acquisition) de terrains privés des environs sera pris en compte dans le calcul du prix de l’électricité de CT Power, et qui paiera ces coûts, CT Power ou le CEB.
PML s’enquiert aussi sur des surcoûts éventuels que le CEB aura à payer en cas de non disponibilité du type de charbon spécifique que le CEB aura à fournir à CT Power pour l’opération de la centrale. PML demande également si l’avis d’experts dans le domaine de la fourniture de charbon a été sollicité pour connaître la disponibilité de ce charbon sur les 20 ans à venir et quel en serait le prix.
Enfin, l’attention du ministre est attirée sur le fait que l’augmentation du coût du projet CT Power résulte de manquements des promoteurs eux-mêmes à initialement se conformer aux règlements, guidelines et politiques locaux. Ce fait avait été relevé par PML dans une lettre ouverte à des institutions telles l’Office of Public Sector Governance du PMO en août 2013.