Mauritas vient de remettre à la Central Water Authority l’accréditation ISO/CEI 17025. Selon le Chairman de la CWA Prem Saddul, il s’agit d’un certificat de reconnaissance pour les compétences scientifiques du personnel du laboratoire de l’organisme sur les procédures adoptées en vue d’assurer la bonne qualité de l’eau du robinet.
Le contrôle de la qualité de l’eau est effectué sur l’ensemble du système de distribution du pays. Plusieurs échantillons sont collectés quotidiennement des sampling points (réservoirs, rivières, nappes souterraines…) à des fins d’analyse dans le laboratoire où des officiers et scientifiques veillent au grain afin de fournir à la population une eau de bonne qualité.
Trois types d’analyses sont effectuées dans le laboratoire de la CWA : microbiologiques, biologiques et physico-chimiques. Si les tests micro-biologiques mettent en évidence et permettent de quantifier les microbes et bactéries, ceux biologiques déterminent entre autres la présence d’algue dans l’eau. Les tests physico-chimiques, quant à eux, permettent de détecter des traces de substance chimique.
« Il est important de surveiller la qualité de l’eau sur une base quotidienne pour éviter les problèmes », explique Jhotee Ramguttee, Technical Officer du laboratoire de la CWA. Plusieurs paramètres sont pris en considération lors des tests, dont la turbidité, le taux de chlorures, nitrates, sulfates et la couleur.
La qualité de l’eau potable à Maurice, soutient le Chairman de l’organisme, correspond aux normes établies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « L’accréditation ISO/CEI 17025 constitue ainsi une garantie aux consommateurs pour la qualité de l’eau », affirme Prem Saddul. Ce certificat reconnaît aussi les moyens et équipements dont dispose la CWA pour cette tâche. Soulignons d’ailleurs que l’enforcing agent pour la qualité de l’eau potable est le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie.
La CWA lancera par ailleurs une campagne pour encourager le public à « consommer vert » en utilisant l’eau du robinet. « Un litre d’eau du robinet coûte moins d’un sou », fait ressortir Prem Saddul, rappelant que les bouteilles en plastique sont un des principaux ennemis de l’environnement.
Lors d’un point de presse au siège de la CWA à St-Paul hier, l’Ag. General Manager le Dr Aukle a commenté la situation de l’eau dans nos réservoirs qui « sont à ce jour au-dessus de la moyenne pour la saison ». Au week-end dernier, les taux de remplissage étaient comme suit : Midlands : 100 %, Piton du Milieu : 94,6 %, La Nicolière : 97,7%, Mare-aux-Vacoas : 87,5 %, La Ferme : 92,5 % et Mare-Longue : 84,4 %.
À la suite de plusieurs plaintes d’abonnés au sujet de fuites d’eau, le système/service de doléances de la CWA sera redynamisé pour réduire le délai entre une doléance et l’exécution des travaux sur le terrain. Des équipes supplémentaires seront déployées afin de minimiser le nombre de fuites et d’effectuer des contrôles en dehors des heures de travail et durant le week-end, annonce Prem Saddul. Le Chairman a aussi donné l’assurance d’une meilleure coordination entre le centre d’appels de la CWA, le 170, et les équipes sur le terrain.