Le ministère de la Santé a rencontré des Stakeholders aujourd’hui afin de les informer des derniers développements concernant les vecteurs de maladie. Il a été constaté qu’il y a un risque de prolifération des moustiques à cause de l’eau stagnante suite aux grosses averses.
Pendant l’été, généralement, les moustiques se multiplient et les accumulations d’eau des dernières averses n’arrangent rien à la situation. Le ministère de la Santé estime que Maurice court toujours le risque d’avoir des maladies telles que la dengue et le chikungunya, des cas de dengue ayant été rapportés tout récemment sur des passagers provenant de Delhi. Dix-sept cas ont ainsi été rapportés depuis septembre dernier. Très peu de personnes sont immunisées contre ce virus et de ce fait, les risques d’une infection sont importants.
C’est dans cette optique que le ministère préconise la prudence. Il recommande notamment d’évacuer l’eau qui s’accumule sur le toit des maisons. Il est aussi conseillé de couvrir convenablement les réservoirs d’eau de façon à ce que les moustiques n’y aient pas accès. Il faut se débarrasser de tout objet qui pourrait retenir l’eau dans l’environnement extérieur. Le ministère recommande que l’on veille à ce qu’il n’y ait pas de rétention d’eau dans les assiettes sous les pots de fleurs. La population est aussi appelée à ramasser les feuilles mortes et autres déchets et les mettre dans une poubelle couverte. Par ailleurs, il faut aussi dormir sous la protection d’une moustiquaire. Il faut aussi utiliser les serpentins ou diffuseurs anti-moustiques tout en suivant les instructions sur les emballages.