Un automobiliste avait été poursuivi en Cour de Rose-Hill sous le chef d’accusation de « coups et blessures par imprudence ». Il aurait heurté avec son véhicule, à la jonction des avenues Laforge et Kooseeal, un motocycliste, qui avait ensuite perdu connaissance. La magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing a accordé plus de poids à la version de la victime, statuant que, selon le point de l’impact, « c’est l’accusé qui a changé subitement de voie, causant l’accident ».
Selon la victime, l’accident s’est produit quand il entamait un virage de Palma à Bassin. Il roulait à 30 km/h et se trouvait sur la voie de gauche lorsqu’un véhicule venant de la direction opposée l’aurait heurté de plein fouet, dit-il encore, ajoutant avoir été projeté de sa motocyclette avant de perdre connaissance. L’accusé, pour sa part, a affirmé qu’il roulait en direction opposée lorsque le motocycliste l’aurait heurté, causant des dommages à son véhicule. Selon lui, l’accident résulterait du fait que la victime aurait tenté d’éviter un fossé car la route était « en mauvais état ».
Dans son jugement, la magistrate a estimé que les deux parties avaient mentionné différents points d’impacts. Toutefois, elle devait aussi noter que les débris, après l’accident, se trouvaient sur le côté gauche de la route. Aussi a-t-elle statué que c’est l’automobiliste qui a fait preuve d’imprudence en changeant subitement de voie pour heurter ensuite, bien que par inadvertance, le motocycliste. L’accusé est de fait trouvé coupable de la charge portée contre lui, en violation des sections 239(2) du code criminel et des sections 133(1)(2) et 52 de la Road Traffic Act.