Le magistrat Denis Mootoo siégeant en cour intermédiaire a accordé hier le bénéfice du doute à Gerald Arnaud Pascal Wan Yan Chan. Cet ancien présentateur de la météo à la MBC, défendu par Me Siddharta Hawoldar, était poursuivi pour abus sexuel sur mineur. La cour a trouvé que l’adolescent n’avait pas témoigné de façon cohérente.
Les faits remontent à l’époque où l’adolescent était âgé de treize ans. Dans sa déposition, il a déclaré qu’il connaissait bien Gérald Arnaud Pascal Wan Yan Chan, qui travaillait alors dans l’entreprise de son père.
Selon l’adolescent, un jour, l’accusé lui aurait téléphoné pour lui demander d’accomplir une tâche qui, normalement incombait à son frère. Il aurait alors accepté et un rendez-vous a été fixé à Moka. Lors de cette rencontre, il est monté à bord de la voiture de l’accusé et ce dernier lui aurait montré des magazines à caractère pornographique avant d’abuser de lui. L’accusé lui aurait proposé d’autres rendez-vous, auxquels l’adolescent ne serait pas allé.
Par la suite, l’adolescent s’est rendu en Afrique du Sud mais a dû rentrer au pays à cause des ennuis de santé. Il a déclaré avoir à maintes reprises rencontré l’accusé à son domicile à Floréal, et ce dernier aurait abusé de lui plusieurs fois.
Selon la Cour, cette affaire n’a été rapporté à la police que quatre ans après, rendant ainsi difficile d’établir la date exacte du délit. La poursuite avait cependant insisté que le facteur temps ne pouvait être un élément déterminant du délit et que ce manque de précision pourrait donner l’opportunité à l’accusé de nier les faits.
La Cour a également observé un manque de preuves pour corroborer la version de l’adolescent. En effet, l’affaire a reposé uniquement sur le témoignage de la victime. Et si d’une part, la Cour a trouvé que la version de l’adolescent était cohérente et qu’il a déposé de façon compréhensible, d’autre part, certains points discutés lors du procès ont soulevé des doutes : quelques jours avant le procès, la victime aurait tenté de rencontrer l’accusé en vue de travailler avec lui ; de l’exagération dans les propos de l’adolescent lorsqu’il lui a été demandé plus de détails sur ce qui s’est passé ; l’adolescent aurait été encouragé par ses proches à témoigner contre l’ancien présentateur de la météo pour une affaire de jalousie.
Devant tant d’incohérences, le magistrat Denis Mootoo a accordé le bénéfice du doute à Gérald Arnaud Pascal Wan Yan Chan.