Un marchand de glaces, qui était accusé d’avoir agressé sa bru, a obtenu le bénéfice du doute. À l’origine de cette affaire : une demande de Protection Order réclamée par la présumée victime à l’encontre de son époux, le fils de l’accusé, suite à une dispute conjugale. Ce procès s’est déroulé en Cour de District de Port-Louis sous la présidence du magistrat Neeshal Jugnauth.
L’agression aurait eu lieu le 1er novembre 2012 peu après 17h. La présumée victime se trouvait alors rue Bombay lorsqu’elle a croisé son beau-père. S’en serait suivie une vive altercation au sujet de la demande de Protection Order. Selon la présumée victime, son beau-père lui aurait ensuite donné un « coup de bâton », la blessant à l’index. Elle se serait rendue à l’hôpital pour se faire soigner, munie d’une Police Form 58. Par la suite, le beau-père avait été traduit en cour pour répondre d’une accusation d’agression.
Lors du contre-interrogatoire, la présumée victime a fait ressortir qu’elle était seule au moment de l’agression. Elle a nié avoir fait de fausses allégations pour se venger de son beau-père après qu’il ait logé une plainte contre ses frères. Mais après avoir entendu les témoignages, le magistrat a conclu que les versions étaient différentes, bien qu’étant toutes deux plausibles. De fait, il a accordé le bénéfice du doute à l’accusé.