Poursuivi pour avoir brûlé vive sa mère Rashida Noorah (65 ans), en incendiant sa maison alors qu’elle dormait, l’ex-constable Ziaoudeen Noorah, 33 ans, a comparu devant le juge Benjamin Marie Joseph aux Assises ce matin. Il a retenu les services de Me Sunil Goorah pour sa défense. Le juge Benjamin Marie Joseph a fixé le procès du 6 au 10 mars 2017.
Ziaoudeen Noorah, qui était affecté au poste de police de Vacoas et comptait 11 ans de service, est accusé d’avoir laissé mourir sa mère alors qu’elle dormait à poings fermés. Il avait avoué dans ses dépositions à la police avoir mis le feu à la chambre de sa mère suite à une dispute concernant son couple. L’autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer (CPMO), le Dr Sudesh Kumar Gungadin, avait attribué le décès à une asphyxie causée par l’inhalation excessive de fumée.
C’est dans la nuit du 25 au 26 octobre 2011 que la police et les pompiers ont été mandés à River side, Phoenix, après un incendie jugé suspect. L’enquête avait débouché sur l’arrestation de Ziaoudeen Noorah.
L’ex-constable avait indiqué à la police qu’il ne pouvait plus supporter le caractère possessif de sa mère, qui n’avait jamais accepté son mariage. Ce père de deux enfants avait déclaré à la police qu’il ne pouvait plus supporter cette situation et que les choses se sont détériorées quand il a dû quitter sa famille pour aller vivre chez sa mère.
Lors de l’appel de l’affaire ce matin devant les Assises, Me Sunil Goorah a fait savoir à la cour qu’il défendra l’accusé mais qu’il aura besoin de temps pour préparer sa défense et s’entretenir avec son client. L’affaire sera appelée à nouveau le 26 octobre, afin de voir si la défense est en possession de tous les documents nécessaires. La poursuite dans cette affaire est représentée par Me Shakeel Bhoyroo.