La magistrate Wendy Rangan, siégeant en Cour intermédiaire, a infligé un an de prison ferme à Satyajeet Boyjoonauth. Ce policier, affecté à Vacoas, était poursuivi par l’ICAC pour Bribery by Public Official en violation de la section 4 (1) (b) et (2) de la Prevention of Corruption Act (POCA), pour avoir demandé à un certain Vishwanath Ragoomundun de lui remettre Rs 5 000 afin de rayer une charge formelle qui avait été logée contre lui.
Cette affaire remonte en octobre 2009. L’accusé, a rapporté Vishwanath Ragoomundun, se serait rendu chez lui en uniforme pour l’informer qu’un certain Viraj Sauba avait fait une déposition contre lui. Toutefois, le policier lui a demandé Rs 5 000 afin de rayer cette charge. Vishwanath Ragoomundun lui aurait alors demandé un temps de réflexion mais par la suite, il devait refuser cette proposition. Lors de son contre-interrogatoire, Vishwanath Ragoomundun a soutenu qu’il était inquiet au sujet de cette accusation contre lui.
Pour sa part, Satyajeet Boyjoonauth, a déclaré que le 3 octobre 2009, après qu’un certain Viraj Sauba lui a rapporté le cas, il s’est rendu au domicile de Vishwanath Ragoomundun mais il n’y était pas. Ce n’est qu’après quelque temps que ce dernier a consigné une déposition au poste de police, après avoir appris qu’une charge formelle allait être logée contre lui. L’accusé a par ailleurs nié les accusations d’escroquerie retenues contre lui, estimant qu’il s’agit de fausses allégations contre sa personne. Cependant, lorsque la cour l’a confronté aux appels téléphoniques qu’il a effectués, le policier Satyajeet Boyjoonauth devait faire valoir son droit au silence.
Vishwanath Ragoomundun a été assigné comme le témoin clé de la poursuite dans cette affaire.
Le policier Satyajeet Boyjoonauth a interjeté appel de la sentence de la Cour intermédiaire.