« Cela ne fait pas plaisir au PTr et à ce monsieur de voir que je laboure le terrain dans la circonscription no 17. Ce n’est pas mon style d’aller menacer des gens. Maintenant, c’est son choix. Si le PTr a trouvé ce chemin-là pour s’attaquer à ses adversaires politiques et bien “just too bad for them” », a déclaré Stephan Toussaint ce matin à Réduit.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports se défendait des accusations de menace qu’un ex-secrétaire du régional de la circonscription no 17 a porté contre lui.

Hier, mercredi 19 septembre, Parmeswardeo Goodcharan était au complexe multi-sport de Midlands pour l’organisation d’un tournoi de foot ce dimanche. Le ministre y était, quant à lui, présent pour une session de travail concernant des activités dans la région.

Les deux hommes se sont croisés.

Le ministre affirme que, lors de sa rencontre avec Parmeswardeo Goodcharan, ils se sont dit bonjour, ensuite, il a disparu.

Alors que Parmewardeo Goodcharan avance que le ministre lui aurait lancé : « Lot kou si to fer tapaz dan mo rezional, mo pou bez kalot ».

Le ministre Toussaint soutient que Parmewardeo Goodcharan aurait rejoint le Parti travailliste (PTr). Le ministre indique qu’en 2011, M. Goodcharan était l’un des principaux agents du PTr dans la région de Midlands. Ce que dément catégorique le principal concerné.

Parmewardeo Goodcharan a, de son côté, logé une “precautionary measure” contre le ministre.

« On peut m’attaquer sur mon travail, mais venir dire des choses sur moi personnellement, je trouve cela très dommages », a déclaré le ministre.