Navin Seetaloo a retenu les services d’un avocat. Ce Mauricien établi en Irlande depuis une dizaine d’année s’est fait prendre par la « Child Protection Awareness », une association qui traque les pédophiles. Cet homme, âgé d’une quarantaine d’années, aurait envoyé des messages à caractère sexuel à une adolescente de 14 ans avant de lui donner rendez-vous à Dublin.

Dans une vidéo postée sur la page Facebook de l’association, le Mauricien piégé lors du rendez-vous a répondu à certaines questions de la présidente. Pour se défendre de ces accusations, il a confié être un homme marié, soutenant que la fille et lui étaient « juste des amis ». Néanmoins, il a concédé avoir « fait une erreur » avant de rajouter qu’il était lui-même marié et père de famille.

Interpellé par les autorités irlandaises, Navin Seetaloo, qui travaille comme maçon, a passé quelques heures en détention avant d’être relâché. Rien d’incriminant n’a été retrouvé sur son téléphone portable, qui a été passé au crible.