Le récidiviste notoire Naseerudin Tengur a comparu à nouveau devant les Assises hier dans le cadre du procès qui lui est intenté pour le meurtre de sa tante, Khairooneesa Tengur. L’accusé a déclaré en Cour hier qu’après la dernière audience, il avait reçu le traitement psychiatrique qu’il lui fallait et qu’il se sentait à présent beaucoup mieux. Son médecin traitant, le Dr Neetranee Anju Ramdinny-Purryag, psychiatre, présente en Cour hier, a confirmé que Naseerudin Tengur est apte à faire face à son procès. L’accusé ayant plaidé non coupable, le procès démarrera sur le fond le mardi 19 juillet devant un panel de jurés.
La juge Gaytree Jugessur-Manna, qui présidera ce procès, compte faire appel à un infirmier durant toute la durée de l’affaire afin que l’accusé reçoive sa dose quotidienne de médicaments pour son traitement. Naseerudin Tengur doit prendre ses médicaments trois fois par jour à des heures précises, soit 8 heures, midi et 16 heures. La juge veut prendre toutes les précautions nécessaires afin que le procès se déroule dans les meilleures conditions possibles car lors des dernières audiences, l’accusé avait des comportements agressifs car un autre psychiatre avait diminué sa dose de médicaments. Naseerudin Tengur, qui purge déjà une peine de prison de 40 ans pour le meurtre de Marie Lourdes Collet, une travailleuse du sexe, est poursuivi cette fois devant les Assises pour le meurtre de sa tante, Khairooneesa Tengur. Cette dernière a été retrouvée morte le 22 décembre 2008 à son domicile, rue Francis Daubin, à Vallée-des-Prêtres. Selon le rapport du chef du département médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, le décès de la victime de 58 ans résultait d’une strangulation. Il avait aussi certifié qu’elle avait subi de multiples sévices sexuels et avait été violée. Les côtes de la quinquagénaire avaient également été fracturées. Le vol était le motif principal du crime.
Naseerudin Tengur, connu pour ses frasques en Cour, ayant lancé des injures lors de ses deux dernières comparutions devant les Assises, ne s’est pas laissé emporter lors de sa comparution hier. Entouré de policiers, il est entré dans le box des accusés sans broncher, expliquant à la juge Manna qu’il se sentait beaucoup mieux car il reçoit maintenant la dose appropriée de médicaments. La Poursuite est représentée par Me Nadiyah Jeewah, State Counsel, alors que Naseerudin Tengur est défendu par Me Assad Peeroo.