Le procès intenté à Madan Hurry pour le meurtre de James Salarbaccus a pris fin ce matin aux Assises. Le juge Benjamin Marie Joseph lui a infligé une servitude pénale de 25 ans. Ce SDF avait d’emblée plaidé coupable lors de son procès.
Madan Hurry, un SDF aussi connu sous le nom de Shyam, a comparu en Cour d’assises ce matin devant le juge Benjamin Marie joseph afin de prendre connaissance de sa sentence. Il est accusé d’avoir égorgé, à l’aide d’un cutter, un dénommé James Salarbacus. Dans les deux versions qu’il a données, l’accusé a admis avoir commis ce crime, précisant toutefois qu’il n’y avait pas préméditation.
Les faits se sont déroulés sur une aire de stationnement. Ce jour-là, Madan Hurry aurait demandé une cigarette à James Salarbacus, lequel aurait refusé. Mécontent, l’accusé l’aurait alors giflé avant de le frapper avec « un objet » qu’il aurait ramassé « sur le sol ». Il aurait ensuite récidivé, cette fois avec le cutter qui se trouvait dans sa poche. C’est alors qu’il l’aurait égorgé avant de prendre la fuite. Des faits corroborés par le rapport d’autopsie, qui a démontré que la victime avait perdu beaucoup de sang et avait une fracture aux côtes. Des détails qui, selon le juge, démontre « qu’une violence considérable a été exercée sur la victime ».
Le magistrat a qualifié le délit de « sérieux » du fait qu’il y a eu mort d’homme. Jugeant l’attaque « violente et disproportionnée », il a fait comprendre que, pour ce genre de crime, la sentence maximale est de 45 ans de servitude pénale. Le juge a estimé qu’il était de son devoir d’infliger une peine sévère. Prenant néanmoins en considération les aveux de l’accusé, qui a exprimé des remords, ainsi que le fait que celui-ci ait été en détention préventive pour 2 119 jours, il a finalement condamné Madan hurry à 25 ans de servitude pénale. Les jours passés en détention seront déduits de la sentence. L’accusé était représenté par Me Joy Seewooram alors que la poursuite, elle, l’était par Me Audrey Stephen.