La magistrate Yashumatee Gopaul, siégeant en Cour de Pamplemousses, a accordé le bénéfice du doute à une femme qui répondait d’une charge de « criminally, wilfully and fraudulently abstracted certain articles not belonging to her ». Le propriétaire d’une villa située à Mon-Choisy accusait sa locataire d’avoir emporté plusieurs objets de la villa lors de son déménagement. Elle avait plaidé non coupable.
Selon le propriétaire de la villa, sa relation avec la locataire n’était pas au beau fixe depuis qu’elle avait refusé de payer son loyer. Il l’a accusée d’avoir quitté la demeure sans verrouiller les portes et emporté des objets d’une valeur de Rs 5 645. Confronté par la défense au fait qu’il n’avait pas fait d’inventaire avant que celle-ci n’occupe la villa, il a répondu qu’il l’avait fait après que l’accusée eut quitté la demeure et qu’il avait donné une déclaration à la police à cet effet.
Le propriétaire a aussi été confronté au fait que la locataire lui avait remboursé une somme de Rs 4 000 au cas où elle aurait pris des objets par inadvertance lors de son déménagement. Il a avancé ne pas connaître l’origine d’une telle somme et avoir essayé de la contacter à ce sujet, sans suite. L’avocat de la défense a donc argué qu’il n’y avait aucune preuve de vol sans inventaire effectué avant la location de la villa.
Dans son jugement, la magistrate Yashumatee Gopaul a fait ressortir que le propriétaire et la locataire n’étaient pas en bons termes et qu’il n’y avait pas de preuves suffisantes pour rendre un verdict de culpabilité. Elle a ainsi rayé la charge portée contre l’accusée.