Des travaux visant à porter la capacité d’accueil de l’aéroport SSR à court terme à 4,5 millions de passagers par an ont été engagés par le gouvernement, a annoncé hier matin le Premier ministre. Pravind Jugnauth procédait à l’ouverture officielle de l’ACI Africa/World Annual General Assembly au centre de conférence international Swami Vivekananda, à Pailles. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la vision du gouvernement de faire de l’aéroport SSR une plateforme au niveau de la région.
L’assemblée générale réunit actuellement autour de 500 représentants de 175 aéroports d’une cinquantaine de pays. Cette rencontre permet de passer en revue les défis auxquels sont confrontés les aéroports et les mesures à prendre afin de les rendre plus efficients tout en assurant la sécurité et la sûreté de ses usagers.
Pravind Jugnauth a expliqué que l’actuelle aérogare est opérationnelle depuis 2013 avec une capacité d’accueil maximale de 4 millions de passagers. Or entre 2014 et 2017, le nombre de passagers a enregistré une hausse de 35 % passant de 2,9 millions en 2014 à 3,7 millions en 2017. La rénovation de l’ancienne aérogare est en cours afin de porter sa capacité à 4,5 millions de passagers. Le PM a aussi annoncé qu’un plan directeur pour des développements couvrant une période s’étendant jusqu’à 2040 est actuellement en voie de finalisation. Ce plan tiendra en compte l’extension de l’aérogare, la construction de nouveaux “taxiways” pour améliorer l’efficience au niveau de l’aéroport, la construction de nouvelles pistes d’atterrissage, l’aménagement des espaces commerciaux dans la région aéroportuaire, la construction de nouveaux locaux pour garer les avions et pour effectuer leurs révisions ainsi que d’autres infrastructures aéroportuaires. « Nous sommes déterminés à améliorer les infrastructures et les services aéroportuaires », dit le Premier ministre.
L’aéroport SSR est connecté à 10 principales plateformes aéroportuaires majeures et a conclu un accord avec l’aéroport de Shangi, à Singapour, afin de créer un corridor entre l’Asie et l’Afrique avec Singapour comme centre régional pour l’Asie et Maurice, pour la région africaine. Le PM a également annoncé l’arrivée de dix nouvelles compagnies aériennes. Parmi les compagnies desservant Maurice figurent Air France, British Airways, Corsair, Emirates, British Airways, KLM, Turkish Airlines, Lufthansa, Air Austral, Austrian Airways, Saudi Airways, Air Madagascar, Air Seychelles, South African Airways, Edelweiss, et Air India, qui opère en partage de code avec Air Mauritius, entre autres.
Le Premier ministre a également annoncé l’arrivée vendredi prochain du premier Airbus A350-900, s’ajoutant à la flotte d’Air Mauritius qui célèbre cette année son 50e anniversaire. Baptisé Le Morne Brabant, ce sera le premier des six appareils de nouvelle génération livrés à la compagnie aérienne nationale dans le cadre de sa stratégie d’expansion et de renouvellement de la flotte. « Avec la capacité de siège supplémentaire et d’autres avantages offerts par ces avions modernes, Air Mauritius sera dans une meilleure position pour augmenter ses fréquences vers les destinations existantes, mais aussi pour explorer de nouvelles routes », a-t-il indiqué.
Pravind Jugnauth a placé l’organisation de la réunion d’ACI dans le cadre des manifestations organisées pour marquer le 50e anniversaire de l’indépendance de Maurice, qui sera célébré le 12 mars 2018. Il a rappelé le chemin parcouru par Maurice durant les 50 dernières années en dépit des prévisions pessimistes des économistes mondialement concernant l’avenir du pays. « Notre travail assidu, en particulier durant les années 1980, nous a permis de sortir du groupe des pays les moins avancés pour devenir un pays à revenus moyens avec pour ambition de devenir un pays à revenus élevés », a-t-il souligné.
Le Premier ministre a observé que Maurice a toujours été propice aux opportunités d’investissement. Dans ce contexte, il a annoncé le lancement de la construction de l’un des plus grands projets de développement d’infrastructures du pays, le projet Metro Express. « Cela nécessitera un investissement de plus de USD 535 millions. Le but de cette initiative est non seulement de fournir à Maurice un système de transport intérieur moderne, mais aussi de générer de nouvelles opportunités de développement et de propulser notre pays vers une ère moderne », a dit Pravind Jugnauth. Il a également fait mention des investissements de l’ordre de USD 150 M dans l’extension du quai du terminal à conteneurs, ainsi que dans la construction d’un nouveau terminal pour passagers. « Cela confortera sans aucun doute notre position en tant que plaque tournante maritime régionale forte », a-t-il dit.
Parmi les principaux intervenants hier matin figuraient le Dr Alumuyiaw Bernard Aliu, président de l’ICAO Council, Declan Collier, président d’ACI World et directeur exécutif du London City Airports, Saleh Dumomah, président d’ACI Afrique et CEO des autorités aéroportuaires du Nigeria et Angella Gittens, directrice générale d’ACI World.
La soirée d’hier a été marquée par un dîner de gala durant lequel des Airports Service Quality Awards ont été remis. Cette conférence est également marquée par une exposition au SVICC, l’occasion idéale d’augmenter la visibilité de Maurice dans le monde. Il est dommage toutefois que, deux jours après l’organisation de la foire agroalimentaire, l’espace qui l’avait accueillie, soit à l’entrée du centre de conférence, n’avait toujours pas été nettoyé.