Sookdeo Bissondoyal SSS et le Floréal SSS raflent le premier prix de la Model Glider Competition à l’initiative du Rajiv Gandhi Science Centre

Floréal SSS, vainqueur de la catégorie Grade 12

Le collège Sookdeo Bissondoyal SSS de Rose-Belle et le collège d’État de Floréal sont les grands vainqueurs de la Model Glider Competition, organisée par le Rajiv Gandhi Science Centre (RGSC), en collaboration avec l’Aeronautical Society of Mauritius (AeSM) et patronée par l’université de Southampton du Royaume-Uni. Les finales se sont tenues au stade Maryse Justin, à Réduit, mercredi . Les gagnants sont partis avec une récompense de Rs 8 000 et un trophée.Mais surtout la joie d’une expérience de haut vol à revivre.

La Model Glider Competition en était à sa troisième édition. Initiée en 2016, elle a pour objectif de promouvoir la créativité et l’innovation chez les élèves dans le secteur aéronautique à Maurice. Ce concours était destiné aux élèves de Grade 10 et de Grade 12, qui étaient appelés à construire et faire voler leurs propres modèles de planeurs, en considérant les bases de l’aérodynamique.

« À travers ce concours, nous ne voulons pas seulement encourager les jeunes à développer et construire des modèles de planeurs, mais aussi d’explorer diverses idées et ainsi venir avec des solutions en travaillant en équipe. Parallèlement, nous avons pour mission de promouvoir le secteur de l’aviation à Maurice. C’est un secteur qui génère beaucoup d’emplois, que ce soit sur le plan technique ou professionnel. Malheureusement, il n’est pas suffisamment exploité », a fait valoir Aman Kumar Maulloo, directeur du RGSC.
Selon ce dernier, grâce à ce concours, de plus en plus de jeunes sont attirés par le secteur de l’aviation. « Quand nous avons lancé ce concours, le nombre de participants tournait autour de 40 à 50 équipes. Cette année, nous étions surpris du nombre d’enregistrements qui s’élève à plus de 200. Cela montre l’intérêt grandissant des jeunes dans ce secteur. Donc, j’ai l’impression que nous sommes près du but », a-t-il dit.

Atelier par des experts en aviation

Les établissements secondaires étaient appelés à s’inscrire au concours en début d’année. 180 équipes, comprenant quatre élèves et un enseignant chacune, venant de 65 écoles, s’y sont inscrites. Ils étaient environ 400 participants à assister à un atelier de travail, dirigé par l’ancien pilote expert en aéronautique, le capitaine Richard Twomey. « Cet atelier de travail avait pour objectif de fournir des informations de base sur l’aérodynamique, en particulier des aspects qui ne sont pas couverts en Higher School Certificate (HSC). Nous vivons dans une ère moderne et il est important que les jeunes sachent comment fonctionne un avion. Lors de cet atelier de travail, nous avons mis l’accent sur les paramètres de conception et de construction avec le choix des matériaux. Des conseils sur l’aérodynamique générale ont été offerts par des pilotes expérimentés, ainsi que des concepteurs de modèle. Plus important encore, l’envergure et les limites de poids devaient être prises en considération », a expliqué le capitaine Twomey.

Un membre de L’ AeSM préparant son modèle pour une démonstration
live au stade de Réduit

Après cet atelier de travail, les jeunes participants ont commencé à construire leurs modèles de planeur, sous la supervision de leur enseignant. Leur engin devait respecter tous les critères établis pendant l’atelier de travail pour être sélectionné. Les modèles de nos jeunes amateurs ont ensuite été attentivement évalués par les experts. « Nous avons évalué les modèles en nous basant sur la forme, la quantité de résistance, le point de balance, la contrôlabilité, entre autres », explique cet ancien pilote.

Les préliminaires ont eu lieu le 15 et 16 mai dernier. À partir de là, 19 équipes de chaque catégorie ont été sélectionnées pour participer à la finale, qui a eu lieu le 6 juin dernier, au stade Maryse Justin, à Réduit. Les finalistes ont lancé et fait voler leurs modèles à une certaine hauteur. Chaque équipe a eu droit à trois vols. Le modèle qui a réalisé la plus longue distance en ligne droite a été pris en compte pour le besoin de l’évaluation. La conception, l’originalité et la propreté de la construction des modèles ont aussi été prises en considération pour déterminer les gagnants.

Rafler le premier de la Model Glider Competition est devenu une habitude chez les garçons du collège d’État Sookdeo Bissondoyal, de Rose-Belle. En effet, ce collège a été le grand vainqueur dans la catégorie « Senior » (Grade 12) pour les deux premières saisons. Cette année encore, les quatre élèves de ce collège ont raflé le premier prix, mais cette fois, dans la catégorie « Junior » (Grade 10). Ils sont partis avec un “cash prize”» de Rs 8 000, un certificat de participation et un trophée.

« Bien évidemment, nous sommes très contents. C’est la troisième année consécutive que nous remportons le premier prix, même si ce n’est pas dans la même catégorie. Pour être francs, nous étions un peu inquiets car d’autres collèges sont venus avec des modèles plus parfaits, que ce soit en termes de la distance parcourue ou du design. Mais la chance nous a souri et nous repartons avec le premier prix dans la catégorie Grade 10 », explique Nabeel Mungly, enseignant au collège SBSSS.

Les élèves de ce collège ont dû construire une dizaine de modèles, un travail qui a commencé depuis deux mois, avant de proposer le modèle parfait pour concurrencer aux finales. Leur persévérance a finalement porté ses fruits. « Grâce à ce prix, nous sommes confiants que nos élèves ont beaucoup de potentiels et nous comptons revenir l’année prochaine pour remporter plus de prix », conclut l’enseignant.

Le deuxième prix, soit une “cash prize” de Rs 4 000, un trophée et un certificat de participation, est revenu au collège Newton, pour la catégorie Grade 10. « Nous sommes très contents. Les élèves ont pris beaucoup de temps à construire leur modèle. Ils ont dû accélérer à la dernière minute pour venir avec un modèle. Ce que nous avons pu construire en très peu de temps nous a permis de remporter le deuxième prix. C’est satisfaisant », affirme Navinduth Unraz, enseignant au collège Newton.

L’ambition des élèves

C’est le collège d’État de Floréal qui a été primé dans la catégorie Grade 12. Une première victoire pour ce collège après avoir connu des échecs au cours des deux premières années. Selon Javed Mamode, enseignant et superviseur des participants, c’est l’ambition de ses élèves qui leur ont permis de remporter ce prix. « Pour la première édition, nous avons été éliminés aux préliminaires. En 2017, nous avons pu atteindre les finales mais nous n’avons remporté aucun prix. Et cette année, un des élèves a voulu qu’on essaie encore une fois. Il a eu raison », dira l’enseignant.

« Nous avons travaillé sur notre modèle depuis le début de l’année. Nous avons construit cinq modèles avant qu’on obtienne le meilleur. J’ai cru en mes élèves et je savais que si on travaillait en équipe, on remporterait le premier prix », dit-il. Les heureux gagnants sont rentrés au collège avec un “cash prize” de Rs 8 000, un certificat de participation et un trophée.

Par ailleurs, le deuxième prix de cette catégorie a été remporté par le collège d’État de Phoenix, qui est parti avec une somme de Rs 4 000 et un trophée.