À partir de ce 11 juin, les parents d’enfants asthmatiques et épileptiques, mais aussi ceux en bonne santé, peuvent les inscrire à des sessions gratuites de yoga à l’Ackbar Yoga Movement, Quatre-Bornes. Selon Trilo Gujadhur, qui compte de longues années d’expérience dans l’enseignement de cette pratique en compagnie de son épouse Shiksha, formée au centre S-Vyasa de Bangaloreun, un des centres de yoga les plus fiables en Inde, « 99,9% des enfants asthmatiques pratiquant le yoga comme il se doit peuvent être soulagés ». Les adultes sont aussi invités à des sessions gratuites pour mieux gérer le diabète car, est d’avis Trilo Gujadhur, « l’apaisement mental est très important pour gérer le diabète ».
« Nous voulons aider les personnes qui souffrent de diabète, mais aussi les enfants asthmatiques et épileptiques. L’Ackbar Yoga Movement a organisé des sessions de yoga à travers l’île. Nous offrons ces cours gratuitement car nous voulons que les Mauriciens puissent profiter de notre expérience. Nous comprenons l’angoisse des parents quand leurs enfants ont des difficultés à respirer. Nous comprenons la tristesse des enfants qui ne peuvent jouer comme tous leurs amis », relate Trilo Gujadhur. Selon lui, l’efficacité du yoga est telle chez les enfants asthmatiques qu’il dit être sûr que « dans 99,9 % des cas », s’ils pratiquent le yoga comme il se doit, ils peuvent trouver le chemin de la guérison. « Bien sûr, nous ne changerons rien par rapport à leurs traitements. C’est leur médecin qui doit faire une estimation suite à un bilan. » À cet effet, que pensent les médecins du yoga ? « Il y a des médecins qui envoient leurs enfants faire du yoga », répond Trilo Gujadhur.
Les chercheurs ont en effet remarqué que pour un tiers des études, les résultats montraient assez clairement que le yoga avait un impact positif sur l’asthme, mais cependant point de guérison. « Nos résultats indiquent que la pratique du yoga peut amener des améliorations sur la qualité de vie et les symptômes », explique le Dr Zuyao Yang, de l’université chinoise de Hong Kong, auteur principale de l’étude.
S’agissant des enfants épileptiques, notre interlocuteur dit avoir été « choqué » de lire dans les journaux que quelque 20 000 personnes sont concernées à Maurice. Selon lui, « il est très facile de gérer l’asthme de l’enfant à travers le yoga car ces derniers présentent moins de risques de tension artérielle », qui peut parfois être augmentée par certaines postures. Quels sont les bienfaits du yoga chez les enfants asthmatiques ? « Un enfant est de nature dynamique. Pour pouvoir être dynamique, il faut que le coeur et les poumons fonctionnent correctement. Vu la sédentarité dans les écoles et chez soi, il est tout à fait normal que les poumons ne s’engagent pas suffisamment pour leur âge et, de fait, des bactéries s’accumulent car il n’y a pas suffisamment d’échanges d’air pour les purifier. En pratiquant le yoga et d’autres sports, cela peut les aider. » Les enfants seront initiés au yoga à l’Ackbar Yoga Movement pendant deux semaines environ, après quoi ils auront un programme pour poursuivre la pratique chez eux.