Pour la première fois de son histoire, le Comité Olympique Mauricien ( COM) a cherché et obtenu l’organisation du congrès des secrétaires généraux des comités nationaux d’Afrique. La nouvelle est tombée durant la semaine écoulée, notamment mercredi dernier à l’issue de ce même congrès qui s’est déroulé à Bamako au Mali. Maurice, candidate à l’organisation de ce congrès a été choisie par presque l’unanimité face à la candidature du Maroc et celle de l’Ouganda. Le projet de Maurice a séduit 31 secrétaires généraux contre 11 à l’Ouganda et 7 au Maroc. L’événement qui s’annonce de taille puisqu’il se tiendra tout juste après les Jeux Olympiques de Londres (fin octobre début novembre) réunira quelque 150 personnes venant d’Afrique et des organisateurs des prochains Jeux.
«C’est sans conteste une bonne occasion pour la visibilité de Maurice sur le plan international. Ce congrès qui réunit tous les CNO d’Afrique  dispose d’une couverture médiatique importante durant son déroulement et sans conteste l’image de Maurice va en tirer profit»,a  soutenu à Week-End le secrétaire général du COM, Vivian Gungaram. Ce dernier  se trouvait hier matin à Paris avant de prendre l’avion pour Maurice. Dans une conversation à Week-End le SG du COM devait expliquer qu’avec la fin des Jeux Olympiques de 2012 à Londres et l’entrée en fonction du nouveau plan quadriennal de la Solidarité Olympique, il va sans dire que ce congrès prend toute son importance.
Rio 2016 à Maurice
«D’autant plus que je peux confirmer que ce congrès ne réunit pas uniquement les secrétaires généraux des CNO d’Afrique. Le CIO, la Solidarité Olympique et l’exécutif de l’ACNOA, qui tient la réunion de son exécutif en amont, seront présents à Maurice. De plus, les comités d’organisations des Jeux d’Afrique des Jeunes (Botswana), des Jeux d’Afrique (Congo Brazzaville) et Rio 2016 (Jeux Olympiques) seront à Maurice pour faire des présentations et l’évolution des préparatifs», a souligné Vivian Gungaram. Visiblement, la présentation de 10 minutes qu’a effectuée ce dernier devant les membres de cette assemblée a convaincu, notamment sur la capacité d’accueil et organisationnelle.  Puisque Maurice a récolté 31 voix favorables à l’ Hôtel Laïco Amitié de Bamako où s’est déroulé ce congrès, le 28e.
Maintenant reste à mettre en place toute cette organisation et la logistique. A Week-End, Vivian Gungaram souligne que sur le plan financier, il n’y aura aucun problème puisque toute cette question est prise en charge par le Comité International Olympique  (CIO) et l’ACNOA. «La mission c’est de trouver les dates précises. Mais ce qui est certain c’est que le congrès doit se tenir fin octobre début novembre. Puis tout ce qui est l’accueil et le transport local pour 150 personnes de 53 pays», souligne notre interlocuteur. Pour le nouveau pays du Sud-Soudan, le congrès de Maurice sera sans aucun doute marqué d’une pierre blanche. En effet, l’ACNOA sera appelé à cette occasion à accepter le CNO de ce nouveau pays au sein du mouvement olympique africain.
L’autre question qui reste posée: est-ce que le président du CIO, Jacques Rogg fera le déplacement à Maurice pour l’occasion? «D’habitude, le président du CIO ne vient pas aux congrès des secrétaires généraux. Mais on ne sait jamais si une invitation lui est lancée dans ce sens», avoue Vivian Gungaram.