Avec la collaboration de la SENA (Sport Education Nationwide Association), trois jeunes, Sophia Théodore, Mélissa Constant et Marvin Samaree du Mouvement Pour le Progrès de Roche-Bois ont effectué un stage d’acrobatie d’une année en Chine, à la Hebei Wuqiao Acrobatics School. Hier, l’heure était à la fête au siège du Mouvement Pour le Progrès de Roche-Bois. « C’est une grande fierté et une immense joie surtout que ces trois jeunes sont issus d’un milieu défavorisé. Ils ont fait honneur à l’île Maurice », laisse entendre Edwige Sivance, Présidente du Mouvement de Roche-Bois.
Sur le grand perron du centre de Roche-Bois qui sert de plateforme, Sophia Théodore, Mélissa Constant et Marvin Samaree sont en répétition. Un numéro de voltige, puis de cerceau et un jeu d’adresse en se servant de trois chapeaux et en les faisant tournoyer, les trois jeunes semblent dans leur élément. Marvin Samaree (18 ans), étudiant, raconte que ce voyage l’a beaucoup changé. « J’ai appris à parler chinois et je me suis facilement adapté au pays. C’était dur de rester loin de ma famille. J’aime faire du sport pour me garder en condition, et je m’entraîne souvent. Sans le Mouvement pour le Progrès, la SENA, ce voyage n’aurait pu se faire. Cela a changé ma vision de la vie. » Même constat auprès de Mélissa Constant : « Je me suis beaucoup entraîné à faire de la gymnastique avec un cerceau. L’expérience en Chine a été éprouvante mais concluante. » Sophia Théodore, elle est très motivée et trouve que ce stage a été plus qu’enrichissant. « On va transmettre notre savoir-faire aux enfants de Roche-Bois. On a été les seuls représentants au niveau de Maurice. On est fiers d’avoir fait honneur à notre pays, surtout que nous sommes les premiers à avoir pu bénéficier de ces cours. » Lindsay Morvan également ne cache pas sa joie. Il explique que suite à sa rencontre avec Goolam Cader Ally, ce dernier a voulu encadrer les enfants de Roche-Bois et lors d’une sélection une douzaine avait été retenue, et au final trois.
« Ces enfants ont accepté d’être pendant un an loin de leur famille, leur école. L’acrobatie est un jeu d’adresse qui demande de l’expérience, un certain savoir-faire et du talent. Ce n’est pas une compétition, juste une bourse de formation. Beaucoup d’enfants de Roche-Bois n’ont pas eu cette chance de montrer de quoi ils sont capables. Cet exercice est venu montrer que même dans des régions défavorisées, on peut avoir un vivier de talents. Beaucoup d’enfants ont cette fibre artistique, il faut juste les encadrer et les aider à développer ce qu’ils ont de meilleur en eux. Une des acrobates vient de Karo-Kalyptis, et je trouve cela extraordinaire qu’ils ont pu rester un an en Chine à apprendre. Nous sommes fiers du résultat. »