Vishal Shibchurn court toujours. Il est activement recherché par les éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de la région du sud pour une affaire de vandalisme survenue le 3 novembre. De plus, il ne s’est pas présenté au poste de police comme spécifié dans ses conditions de remise en liberté. Après avoir obtenu des informations concernant la planque du fugitif, Vishal Shibchurn était recherché par un commando dans la région sud hier après-midi. Il a finalement réussi à semer les officiers à bord d’un véhicule qu’il a finalement abandonné pour continuer à pied.

Dans un premier temps, l’enquête ouverte sur un jeune de 18 ans, qui disait s’être fait tirer dessus alors qu’il se trouvait dans un jardin à Port-Louis, mènerait à Vishal Shibchurn. Face aux enquêteurs, le jeune homme aurait avoué avoir participé aux actes de vandalisme perpétrés le 3 novembre à Gros-Billot. Il a balancé le nom de ceux qui seraient également impliqués, dont Vishal Shibchurn.

Mardi dernier, Vishal Shibchurn avait été arrêté pour « breach of condition of release », soit non respect des conditions de libération sous caution. Il a toutefois récidivé. En effet, Vishal Shibchurn ne s’est pas présenté au poste de police de sa localité depuis samedi. Hier, il a échappé de peu aux policiers qui sont à ses trousses.

Ayant comparu devant la Bail and Remand Court le mercredi 7 novembre, Vishal Shibchurn en était ressorti en homme libre. Cet habitant de Saint Hubert s’était acquitté d’une caution de Rs 5 000 et d’une reconnaissance de dette de Rs 50 000.