Le député Jean-Claude Barbier et Selvanaden Mootoosamy, poursuivis devant la Cour correctionnelle de Port-Louis sous une charge d’agression, ont été acquittés hier par la magistrate Manjusha Boojharut. La cour a critiqué la façon dont l’enquête policière a été menée et a conclu que dès le début, les deux accusés n’ont pas bénéficié d’une enquête juste et équitable. La magistrate a aussi remis en question les témoignages des plaignants dans cette affaire qui, souligne-t-elle, « n’étaient pas cohérents ».

« The court has also considered the timings of the different statements recorded from the different parties in the present case. Clearly, there is an unsual overlapping in the recording of the statements of the compalinants and the accused parties. The Court can only question the mthods used by the police as well as the lack of fairness displayed by the police. The procedures adopted by the police appears shady and unsual and cast a shadow over the whole enquiry. Claerly both accused were far from treated faily by the police. The court takes the view that the flawed inquiry and the poor testimonies of the complainants have resukted in casting the shadow of a a doubt over the prsent case », a conclu la magistrate. Mano Mungur, un des plaignants dans cette affaire, devait raconter en cour que, le soir du 29 avril 2013, il rentrait chez lui en compagnie d’un ami après avoir collé des affiches, ajoutant : « Mo ti pe marse kan kikenn finn pouss mwa par deryer, linn trap mo latet linn tap lor koltar. » Son présumé agresseur, qu’il avait reconnu comme étant le député Jean-Claude Barbier, l’aurait menacé avant de lui faire comprendre que « mo pou fini tou malbar dan No 1 ».

Rappelons qu’alors que les deux accusés étaient initialement poursuivis devant la Cour intermédiaire sous une charge d’agression avec préméditation, le DPP avait décidé de réduire la charge à celle d’agression. Jean-Claude Barbier, 55 ans, a été arrêté le 3 mai 2013 par la CID de Port-Louis Sud alors qu’il se trouvait en compagnie de Selvanaden Mootoosamy, 34 ans. Les deux arrestations faisaient suite à une plainte de deux activistes du PTr, Mano Mungur et Soorain Draunath Parbotteah, pour une agression présumée survenue dans la soirée du 29 avril 2013 à La Tour Kœnig. Il était reproché au député du MMM d’avoir agressé Mano Mungur alors que Selvanaden Mootoosamy, lui, est accusé d’avoir agressé Soorain Draunath Parbotteah.