Le board de l’Outer Islands Development Corporation (OIDC), lors d’une réunion spéciale hier, a pris la décision de suspendre Vivek Kumar Pursum de ses fonctions de Deputy General Manager (DGM) en raison de divers manquements dans la gestion de cet organisme. Le board lui reprocherait aussi, sur la base de documents officiels, sa participation aux élections municipales de 2012 en parrainant un candidat du PTr à Quatre-Bornes. Selon nos informations, après avoir été officiellement informé de cette décision, le DGM aurait insulté et brandi des menaces à l’encontre du président du board, de l’Officer in Charge et d’autres personnes, d’où la décision des responsables de consigner une déposition à la police hier l’après-midi. Vivek Kumar Pursum aurait emporté avec lui un laptop et un téléphone portable appartenant à l’OIDC.
Les affaires de l’OIDC sont passées à la loupe par le nouveau conseil d’administration en poste depuis le mois d’avril, et qui est présidé par Vijayanand Bhuntoo. Deux départs au plus haut niveau ont déjà été enregistrés depuis l’installation de la nouvelle direction, à savoir celui de Gawtam Davey (ex-General Manager), qui a donné sa démission, et celui de Tristan Carver, dont le contrat au poste de Residential Manager a été résilié. Au cours de ses enquêtes internes, la nouvelle direction aurait découvert quelques « manquements graves », dont certaines « irrégularités » ayant conduit à la décision prise hier de suspendre Vivek Kumar Pursum de ses fonctions. La direction reproche aussi à ce dernier son engagement politique aux dernières élections municipales en étant le parrain d’un candidat du PTr pour la ville de Quatre-Bornes alors que sa fonction de Public Officer ne le lui autorise pas. Une parenthèse pour signaler que ce conseiller rouge sortant de la Ville des Fleurs, qui a eu le soutien du DGM suspendu, est à nouveau candidat aux prochaines municipales sous la bannière de l’Alliance Lepep…
Selon nos informations, Vivek Kumar Pursum était furieux lorsque Jean-Daniel Labonne, Officer in Charge de l’OIDC et Permanent Assistant Secretary au ministère des Îles éparses, lui a remis en début d’après-midi la lettre l’informant de sa suspension. Il aurait élevé la voix et aurait eu des propos menaçants à l’égard de ce dernier ainsi qu’envers le président du board et d’autres employés de cet organisme. Les plaignants, dans la déposition consignée à la police contre Vivek Kumar Pursum, relatent en détail le déroulement de l’incident survenu aux environs de 13 h dans les locaux de l’OIDC et font également mention de deux équipements de travail appartenant au gouvernement qui seraient en possession du DGM suspendu.
Par ailleurs, le ministre de l’Économie océanique, des Ressources marines, de la Pêche, des Services maritimes et des Îles éparses Prem Koonjoo, qui a promis aux habitants d’Agaléga une meilleure gestion de leurs deux îles, et par là même un meilleur avenir, met cap sur l’archipel lundi matin à bord du Dornier. Dans le cadre de cette mission du ministre, qui durera une journée, une délégation, comprenant des représentants de plusieurs ministères et des membres du board de l’OIDC, embarquera demain matin à bord du Barracuda (bateau assurant la protection des eaux mauriciennes). Une équipe de la MBC sera aussi de la partie. Signalons que c’est le premier déplacement du Barracuda vers Agaléga.
En attendant, dans l’archipel, des habitants préparent la visite du ministre Koonjoo en espérant avoir des réponses précises sur le calendrier des travaux pour la réalisation des projets annoncés depuis plusieurs années, à l’instar de la piste d’atterissage, de la nouvelle jetée et de l’upgrading du dispensaire, afin que les habitants n’aient plus à faire le déplacement jusqu’à Maurice pour certains soins.
D’autre part, dans ce processus de remise en ordre au niveau de l’OIDC, le ministère de la Bonne gouvernance entamera lundi, à la requête des responsables de cet organisme, des enquêtes sur des cas de fraudes alléguées concernant plusieurs projets dans l’archipel, que ce soit des projets déjà réalisés ou des travaux en cours.