Les membres de la communauté chinoise qui se sont beaucoup démenés pour que le Conseil municipal de Port-Louis leur donne un terrain vague situé à la Rue Royale, à Port-Louis, afin d’y aménager un centre de loisirs et de culture, peuvent se réjouir! Ils ont eu gain de cause, le Conseil municipal ayant approuvé leur demande à sa dernière séance trimestrielle de travail, jeudi dernier.
La motion pour l’octroi du  terrain a été présenté par le Lord-maire Mamade Khodabaccus (Pmsd) lui-même et a été adopté à majorité. Seul le conseiller Naroulla (un dissident du groupement majoritaire de l’Alliance de l’Avenir et qui siège dans l’Opposition) a voté contre.
Le Conseil, relevons-le, a eu un peu de mal à comprendre la position du conseiller Faisal Boodhoo (autre dissident de l’Alliance de l’Avenir qui a rejoint le MMM) dans le débat. M. Boodhoo, tout en se déclarant ne pas être contre la démarche du maire, avait formulé trois remarques, non dépourvues de pertinence. D’abord, il s’était interrogé sur l’absolue nécessité d’avoir un nouveau centre pour promovoir la culture chinoise dans la capitale alors qu’il en existe déjà un, en beaucoup plus grand et mieux équipé, opéré avec l’assistance de l’Ambassade de Chine à Bell Village. Ensuite, le conseiller Boodhoo avait voulu savoir si c’était dans la politique de la corporation municipale de faire des dons de terrains. Et puis, il a exprimé la crainte que d’autres organisations d’autres communautés ne se mettent à demander aussi leur part de terrains. Mais, à l’heure du vote, nul n’a pu dire avec exactitude si le conseiller Boodhoo avait voté non ou oui ou s’il s’était abstenu. Même son collègue Naroulla, qui pourtant était assis à ses côtés, a paru dérouté par la position du conseiller Boodhoo.
Le rôle de Faisal Boodhoo n’aura pas été l’unique fait insolite  au cours de cette réunion trimestrielle. L’adjoint au Lord-maire, le conseiller Audie Travailleur, s’est distingué en interpellant son propre Lord-maire au sujet de trois abribus dont l’aménagement à Ste Croix a été voté depuis 2008.  M. Travailleur voulait savoir pourquoi ce projet ne s’est toujours pas concrétisé.
Le même adjoint au Lord-maire s’est aussi permis de narguer son prédécesseur, Jocelyn Gracieuse (Pmsd) en lui souhaitant bon retour dans son siège. M. Gracieuse s’est, en effet, souvent absenté du conseil, ces derniers temps. D’ailleurs, jeudi dernier, il avait choisi de prendre place entre deux conseillers de l’Opposition, MM. Boodhoo et Naroulla…