L’un des dossiers majeurs à l’agenda des délibérations du conseil des ministres du jour concerne le calendrier des prochaines élections municipales avec l’éventuelle adoption du projet de réforme des Administrations régionales. En effet, le ministre de tutelle, Hervé Aimée, qui a dû revoir à la baisse les ambitions de ce projet, avec le report sine die de la création de 11 nouveaux conseils municipaux (11 nouvelles villes), joue son va-tout pour faire adopter le texte de loi. Mais pour ce qui est de la date des prochaines élections municipales aussi bien que celles des villageoises et des Régionales à Rodrigues, le suspense restait de mise ce matin car la décision ne relève que du Premier ministre, Navin Ramgoolam.
Après un premier passage du projet de loi sur la réforme des Administrations régionales au début de septembre dernier, l’examen du jour au conseil des ministres s’avère crucial dans la mesure où l’échéance pour les prochaines élections se rapproche de jour en jour. Mais certains milieux bien informés à l’hôtel du gouvernement n’écartent pas la possibilité d’un report des élections municipales à la fin de cette année pour permettre la mise à exécution de la réforme.
Néanmoins, au ministère des Administrations régionales, l’on se dit confiant que si le feu vert du conseil des ministres est accordé au Local Government Bill en discussions aujourd’hui, le calendrier des municipales pour la fin de cette année ou au plus tard au début de 2012 pourra être respecté. Dans cette éventualité, l’adoption du texte de loi par l’Assemblée nationale devra intervenir dès la reprise des travaux à partir du mardi 18 courant car le prochain scrutin devra être impérativement organisé sous la nouvelle loi.
Au chapitre des dispositions pratiques, le ministère des Administrations régionales avance que les consultations avec la Commission électorale par rapport aux nouvelles délimitations des 30 nouveaux arrondissements dans les cinq villes ont atteint un stade avancé. Même si l’exécution du projet de création de 11 nouvelles villes, en sus des cinq existantes, a été remise aux calendes grecques, le projet du ministre Aimée met en place un nouveau cadre pour les prochaines municipales.