Dans quelques semaines débuteront les inscriptions pour l’admission en Standard I. Un exercice attendu depuis longtemps. Beaucoup de parents s’y sont déjà préparés. Car pour avoir une place dans une “bonne école”, certains sont prêts à tout. Jusqu’à user de combines pour contourner les règles grâce à un système parallèle bien rodé.
Les autorités auront beau clamer le contraire, mais dans les faits, le niveau des écoles primaires n’est pas égal. Quelques-unes se distinguent comme des star schools. Elles offrent aux enfants non seulement un meilleur encadrement, mais exercent sur eux une pression suffisamment forte pour qu’ils terminent le cycle primaire avec de bons résultats. Leur offrant donc les meilleures chances d’avoir un “bon collège”.
C’est vers ces écoles que se tournent les regards des parents d’enfants à l’heure des inscriptions. Pour chaque admission cependant, des critères bien établis sont appliqués. Les parents doivent se munir d’une preuve d’adresse à leur nom. Pour ceux qui louent leur maison, une lettre du propriétaire est requise. La priorité est donnée aux élèves habitant près de l’école. Ensuite, entre en jeu la preuve d’adresse. Si le nom des parents figure sur celle-ci, l’élève a la priorité sur celui dont le document comporte le nom des grands-parents, celui d’un proche ou du propriétaire (lorsque les parents sont locataires). Les élèves qui ne trouvent pas de place sont dirigés vers une autre école de la localité.