Une forte présence sur scène, du charisme à en revendre, très souriant, un bon contact avec le public et surtout une très belle voix bien groovy, voilà quelques mots pour résumer le concert donné par Adnan Sami le jeudi 31 octobre au J&J Auditorium de Phoenix. En effet, pour son deuxième concert à Maurice, après celui de janvier 2012, l’interprète du fameux tube Lift Karadey a été à la hauteur de sa réputation. Il reste avant tout un formidable musicien, doté d’une voix puissante, qui sait capter son auditoire grâce à une symbiose parfaite avec les musiciens qui l’accompagnent.
Il est arrivé sur scène très souriant et visiblement en pleine forme physique. Certes, il a encore perdu du poids, mais sa voix reste toujours aussi puissante et suave. Entouré de neuf musiciens, Adnan Sami a entamé son tour de chant avec Tu Sirf Mera Mehboob, titre qu’il a présenté sous des tonnerres d’applaudissements. Ceux qui étaient déjà présents lors de son premier spectacle avaient pu apprécier son talent au clavier. Le chanteur et compositeur a une nouvelle fois ébloui ses fans par ses talents de musicien. Ses chansons sont toujours aussi populaires et sur scène, l’artiste donne tout ce qu’il a dans le coeur.
Adnan Sami a livré une prestation intense, enchaînant les morceaux aux accents pop avec une maîtrise de la scène impeccable. Musicien dans l’âme, l’artiste d’origine pakistanaise commence souvent ses morceaux avec de longues plages musicales où chaque musicien qui l’accompagne a l’occasion de donner toute la mesure de son talent. Que ce soit le guitariste, les deux joueurs de dholak, le batteur, le flûtiste et le saxophoniste, tous les musiciens qui l’ont accompagné sur scène étaient vraiment au sommet de leur forme. D’ailleurs, Adnan Sami n’a pas manqué de leur rendre hommage en les qualifiant de la “crème de la crème from India”. Il a repris ses titres les plus populaires (Sun Zara, Teri Baahon Mein, Bheegi Bheegi Raaton Mein, Tera Chehra, Kabhi to Nazar Milao) mais aussi des titres moins connus comme le très intense Noor E Khuda du film My Name Is Khan ou Roya, extrait de son dernier album, Press Play.
Comme l’année dernière, le concert a pris fin sur les notes de Lift Karadey, titre phare de son répertoire sorti en 2000. Le public qui avait fait le déplacement était vraiment ravi d’avoir vu évoluer un grand musicien doublé d’un interprète de tout premier ordre. À noter qu’une partie des recettes de ce concert organisé par Island Filmworks ira à la Thalassemia Society, qui vient en aide aux enfants atteints de thalassémie, aussi appelée maladie des globules rouges.