Un automobiliste a été reconnu coupable en Cour de Curepipe sous une charge de « involuntary wounds and blows by imprudence » par la juge Bhamini Prayag-Rajcoomar. L’automobiliste avait traîné une adolescente sur plus de six mètres, causant des blessures. Ce dénommé Cheekoree avait plaidé non coupable.
L’accident s’était produit le 26 août 2011. Alors qu’elle se trouvait en compagnie d’autres collégiennes en bordure de route, une voiture arrivant à toute vitesse avait accroché le cartable de cette adolescente et l’avait traîné sur plus de six mètres. Dans sa course, la jeune fille avait heurté un autre véhicule, lui causant plusieurs blessures à la tête. Le conducteur incriminé l’avait ensuite transportée à la clinique pour des soins. L’adolescente y avait été admise pendant deux jours et n’avait pu reprendre le chemin de l’école que trois semaines plus tard.
Pour sa défense, l’accusé avait argué qu’elle se trouvait sur le mauvais côté de la route et qu’elle portait des écouteurs, ce qu’a nié l’adolescente. Admettant que son véhicule avait effectivement traîné l’adolescente sur six mètres, l’accusé a tenu à souligner qu’il l’avait ensuite transportée à la clinique.
Faisant ressortir qu’il était indéniable que les blessures avaient été causées par l’accident, la juge Bhamini Prayag-Rajcoomar a statué que l’automobiliste aurait dû faire preuve de plus prudence en voyant l’adolescente en bordure de route pour éviter tout accident. Elle l’a ainsi trouvé coupable de la charge portée contre lui.