LinkbyNet Indian Ocean, spécialisé dans l’infogérance et l’hébergement des sites internet notamment de « e-commerce », annonce une étape importante dans le développement de sa filiale à Maurice. La société française, basée à Quatre-Bornes depuis huit ans, propose désormais aux entreprises le déploiement du protocole internet IPv6 pour leurs sites. Le site internet de la filiale française est d’ailleurs passé à IPv6 le 12 septembre dernier. L’entreprise veut susciter la prise de conscience auprès des entreprises de développement web mauriciennes de l’importance de la transition vers l’IPv6.
Compte tenu de l’épuisement du stock d’adresses du protocole internet IPv4 (Internet Protocol Version 4), l’entreprise LinkbyNet veut sensibiliser les entreprises de développement web mauriciens à faire la transition vers l’IPv6 (Internet Protocol Version 6). Cette migration vers l’IPv6 est cruciale pour Maurice afin de s’assurer que chaque utilisateur de l’internet puisse continuer à communiquer. « Des entreprises informatiques risquent d’avoir des problèmes d’interconnexion si elles n’adoptent pas l’IPv6 », souligne Julien Moisan, responsable de LinkbyNet océan Indien.
L’Internet Protocol version 4 (IPv4) ne peut en effet contenir pour longtemps un nombre d’adresses internet ; avec le nombre grandissant d’utilisateurs, la demande se fait pressante pour allouer plus d’espace pour les adresses, ce qui n’est plus possible avec l’IPv4 qui ne va plus permettre de fournir une adresse IP à chacun des habitants de la planète. Rappelons qu’une adresse IP (Internet Protocol) est une sorte d’adresse postale sur la toile qui permet d’identifier l’ordinateur de manière unique lorsqu’il est connecté à internet. « Comme nous gérons des sites internet, nous avons besoin d’attribuer des adresses IP. Nous sommes une société de service qui donne une accessibilité via Internet et nous utilisons IPv4, mais voilà qu’il ne sera plus disponible dans deux ans, d’où l’importance du passage à l’IPv6 ». LinkbyNet travaille sur des plates-formes informatiques de clients prestigieux, dont 90 % d’entreprises françaises, en vue d’assurer le fonctionnement de leur infrastructure web 24/24.
La version actuelle du protocole internet, IPv4, mise en place dans les années 1970, permettait l’accès à un peu plus de 4 milliards d’adresses. À l’époque, c’était plus que suffisant et il était pratiquement inimaginable qu’il y aurait un jour suffisamment de machines sur un unique réseau pour que l’on commence à manquer d’adresses disponibles. Avec le nombre de connexions qui augmente, l’IPv4 ne suffit donc plus aujourd’hui pour fournir une adresse à chacun des habitants de la planète. Son successeur, l’IPv6 rendra disponibles 667 millions de milliards d’adresses IP. « Nous voulons être des acteurs de ce déploiement en vue de faire évoluer les choses et que les gens passent sur ce nouveau réseau parce que demain il y aura une grosse limitation et seuls les pays riches qui disposent de beaucoup d’adresse IP pourront encore se connecter à l’Internet », explique le responsable de LinkbyNet océan Indien.
Les avantages de cette transition vers l’IPv6 sont nombreux. « IPv6 apporte de nombreuses améliorations par rapport à IPv4 : il a été conçu de manière à permettre une répartition plus facile de son espace d’adressage, à effectuer un routage plus efficace, à mieux supporter le multicast ou encore à intégrer un concept de mobilité pour les terminaux nomades : autant de bonnes raisons de migrer. Outre se préparer à la connectivité de demain, le nouveau protocole utilise moins de ressources et les codes de sécurité sont améliorés », souligne Julien Moisan.
Ce projet de déploiement a nécessité près d’un an de recherche à l’équipe mauricienne de LinkbyNet avant que les systèmes applicatifs soient compatibles sous l’IPv6. Cette étape fait d’elle un des premiers sites e-business sous le nom de domaine .mu à Maurice à passer sous l’IPv6.
Les sites web de l’ICTA et d’Afrinic (cinquième Registre Régional d’Internet desservant l’Afrique et l’océan Indien chargé de la gestion et de l’allocation des ressources numériques Internet, notamment des adresses IP) sont également passés sous l’Ipv6. En avril 2004, le groupe LinkbyNet a ouvert une filiale à Maurice, avec pour objectif de renforcer sa capacité de production. Le groupe compte à ce jour 400 employés dont une centaine à Maurice.