Lors de son intervention à l’Assemblée nationale hier soir, le député du PMSD Adrien Duval est revenu sur le rapport de Rick Parry sur les courses hippiques. Il a regretté que le Premier ministre ait déclaré qu’il n’avait jamais vu le rapport, alors que celui-ci avait été remis au président de la République le 28 novembre 2015. Selon lui, le grand mystère s’est dissipé quand le leader de l’opposition a déposé une copie du rapport à l’Assemblée mardi dernier.
Adrien Duval a argué qu’il allait mettre un terme au sujet du « deuxième mystère », soit l’implication de Dev Beekary, conseiller au PMO à cette époque. Il a déclaré avoir reçu un courriel de Rick Parry hier après-midi, donnant des détails sur ce « mystère » et disant sa disponibilité pour venir apporter des précisions à Maurice. Citant ce courriel, Adrien Duval a avancé : « Le 17 mars 2015, j’ai eu une rencontre de 45 minutes avec le président de la République. J’étais accompagné du secrétaire de la Commission d’enquête. J’ai donné trois copies imprimées du rapport au Président. Je lui ai demandé ce qu’il est advenu de l’original du rapport intérimaire. Il m’a confirmé l’avoir reçu et qu’il l’avait remis au précédent Premier ministre. Le 19 mars 2015, j’ai eu une rencontre de 35 minutes avec le Premier ministre. Messieurs Balla et Beekary étaient présents. J’ai donné deux copies imprimées du rapport intérimaire au Premier ministre. Après un bref examen du rapport, il a déclaré qu’il fallait agir sans délai. J’ai aussi remis une clé USB avec le rapport final. Je serai heureux de venir à Maurice pour relater tous ces faits sous serment, devant un tribunal ou n’importe quelle instance ».
Adrien Duval a invité la Speaker à enquêter sur la possibilité que le Premier ministre ait induit la chambre en erreur en répondant à la PNQ de mardi dernier. « C’est choquant, ce gouvernement nous a induits en erreur une fois de plus ». Le député a également évoqué le verbe « mentir », en référence à la réponse donnée à la PNQ. Ce à quoi la Speaker lui a déclaré que ce mot n’était pas autorisé. Le député a poursuivi que c’est le « pire exemple » qu’on peut donner à la nation mauricienne dans le « temple de la démocratie », surtout pour les jeunes qui regardent.
Le député a également abordé le scandale Betamax et les allégations faites par Joe Lesjongard à l’égard de Xavier-Luc Duval. Il a affirmé que ce dernier posera des questions bientôt et que les personnes concernées devront y répondre.