Au cours d’une opération policière à Beau-Champ hier matin, des hommes de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ont été la cible de planteurs de gandia. Deux coups de feu ont d’ailleurs été tirés dans leur direction. Cependant, les suspects – au nombre de trois – ont abandonné tout espoir de faire déguerpir les éléments de la brigade des stupéfiants, lesquels avaient organisé cette descente en vue d’une grosse saisie de gandia. Les malfrats ont donc laissé les munitions sur place avant de prendre la fuite dans cette région montagneuse.
Très vite, soit après cette attaque surprise des planteurs, l’assistance de l’hélicoptère de la police, de la Special Mobile Force et du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) a été sollicitée pour passer la région au peigne fin. Mais les suspects avaient déjà disparu de la circulation. Au cours de l’exercice, 573 plants de gandia ont été saisis ainsi que quatre cartouches de calibre 12. Les suspects sont activement recherchés. D’autre part, à Rodrigues – plus précisément à Grande-Montagne -, la police a déraciné huit plants de gandia mesurant entre 45 et 80 centimètres de haut. Une enquête a été initiée.