C’est à l’hôtel Gold Crest à Quatre Bornes qu’a été lancée la deuxième édition de l’Advance Sport Management Course (ASMC), une formation dispensée par le Comité Olympique Mauricien (COM) et la Solidarité Olympique(OS) et qui se tiendra à partir de novembre jusqu’à mai de l’année prochaine pendant tous les week-ends, en présence de Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, Jacques Malié et Sanjaye Goboodun, directeurs de programme de l’OS.
Ce dernier a été le premier à prendre la parole et a tout de suite fait ressortir  » l’ASMC a pour but d’optimiser la gestion des instances sportives, améliorer le rendement et surtout donner un certain savoir faire à ses initiés. De plus, il aide à créer une communauté d’apprenant et une relation de partage de savoir entre eux. » Il est d’avis que ce cours ne veut en aucun cas dire que nous n’avons pas des dirigeants qualifiés mais qu’au contraire le considérer comme une opportunité inespéré pour se perfectionner et ainsi atteindre le but commun de tout un chacun qui est bien évidemment la réussite de l’athlète.
« D’ailleurs l’ASMC s’étale sur sept mois et au finale débouche sur un diplôme qui permet ensuite de faire un MEMOS(un masters). Du reste Sahir Edoo se déplacera en Belgique pour devenir titulaire de ce Master, » a-t-il affirmé. Il a aussi tenu à souligner que ce cours est gratuit à Maurice alors que dans d’autres pays les frais peuvent atteindre 2000 euros  mais que ce n’était pas une raison pour se montrer désinvolte. De son côté Jacques Malié a fait un discours beaucoup plus intimiste et a tenu à partager son expérience personnel étant lui même un ancien préposé à l’ASMC.
« Il y a une toujours une fausse idée qui circule dans le giron sportif. On pense qu’on a pas besoin d’une formation adéquate pour bien diriger une fédération ou une instance sportive. Ce programme vient ainsi démontrer le contraire, » a-t-il déclaré. Jacques Malié a aussi mis beaucoup d’accent sur l’esprit d’équipe et la bonne humeur qui reignent lors de ces cours « le savoir n’est pas au pouvoir mais le partage » cette phrase témoigne parfaitement de son état d’esprit.
Philippe Hao Thyn Voon a, pour sa part, tenu à remercier l’OS pour son aide financière tout d’abord et s’est ensuite directement adressé aux stagiaires  » L’avenir du sport mauricien c’est vous. Vous allez assurer une bonne gestion et une bonne gouvernance dans les fédérations sportives. Avec une bonne administration l’athlète pourra évoluer dans une environnement adéquat et c’est l’ile Maurice qui sera la grande gagnante. » Et d’ajouter « Si vous mettez à l’usage ce que vous allez apprendre lors de cette formation, la réussite sera certainement au rendez-vous. Avoir un diplôme c’est bien mais il faut aussi lui faire honneur. Beaucoup de dirigeants hélas ne font pas leur travail comme il faut actuellement. Je vous demande donc de faire ce qu’il faut pour un management meilleur. »
En ce qui concerne les participants, cette année ils seront au nombre de 19. Ils sont nommément Yanish Goopaleea, Yousouf Bayjoo et Joseph How Tien Fat du tir à l’arc, Corinne Remillah de l’athlétisme, Dhiraj Dev Gooneeadry et Stéphan Beeharry du badminton, Matthieu Laplanche du basketball, Priscilla Chery du Judo, Zameer Janoo du ministère des sports, Jaykrishna Jhumuck du Sumo, Jean Chowree et Virginie Dorza du tennis de table, Vandana Rama et Harsha Jadunundun du taekwondo, Kaysee Teeroovengadum du volleyball Dev Deerpal et Magarajen Moonien de l’haltérophilie, Richard Pappie de la lutte et finalement Jean Malepa du comité paralympique.
A noter aussi que les treize participants de la première édition de l’ASMC ont tous reçu leur diplôme.