Malchanceux à sa dernière tentative, c’est avec un esprit revanchard qu’Ernie négociera son engagement de samedi sur 950m. Sur le papier, le parcours paraît un peu court pour ses aptitudes, mais si son entourage a décidé de le maintenir dans cette épreuve, c’est qu’il croit fermement en ses chances. Ernie devra toutefois se méfier d’Executive Power et de Reim, le tenant du titre, alors que Step To Fame, spécialiste du kilomètre avec cinq victoires, devrait se sentir pousser davantage des ailes sur 950m. À noter que c’est la première édition de la Lightning Cup, semi-classique du sprint introduite en 2008, sur le parcours du jour.
Une chose est certaine : on sera bien servi au niveau du rythme avec les flyers que sont Step To Fame et Streetbouncer. Chosen Dash et, à un degré moindre, Reim, ont aussi démontré une certaine vélocité, ce qui fait qu’on aura une physionomie de course qui ne devrait pas déplaire aux finisseurs.
Les plus en vue sont Ernie et Executive Power. L’équation pour ces deux chevaux qui sont, en théorie, les meilleurs du lot, est on ne peut plus simple : tout faire pour rester au contact des chevaux de tête pour ne pas hypothéquer leurs chances. C’est dans cette optique que l’entourage de Gilbert Rousset a décidé de munir Executive Power d’une paire d’oeillères pour qu’il ne soit pas pris de vitesse. Ernie, pour sa part, ne portera pas de harnachement spécifique, ce qui fait que Cédric Ségeon n’aura d’autre choix que de le bousculer au départ pour ne pas être décroché.
Si la course se déroule comme on le prévoit, Ernie et Executive Power seront durs à contenir dans la dernière ligne droite. Nous accorderons toutefois un léger avantage à Ernie qui, selon les dires mêmes de son entraîneur et de son jockey, aurait dû l’emporter à sa dernière sortie. On se souvient qu’il n’avait pas eu toutes ses aises alors qu’il se faufilait le long des barres intérieures, incommodé par Nordic Warrior qui, sous le poids de la fatigue, versait constamment à l’intérieur. Vu que c’est un cheval qui a besoin d’espace, il n’a pu donner le meilleur de lui-même. Quant à Executive Power, il a démontré, dans la même épreuve, qu’il est aussi compétitif de l’arrière.
À l’opposé de ces deux chevaux, Reim sera idéalement placé de sa troisième ligne. Tenant du trophée, il avait fait preuve de pugnacité dans l’édition 2016 pour remonter un certain Nordic Warrior. On lui prévoit une même physionomie de course que l’an dernier, soit un trajet en or dans le dos des animateurs. Avec Steven Arnold en selle, il mérite une sérieuse considération.
À l’avant, c’est Step To Fame qui devrait imposer sa loi. Souvent présenté comme le cheval le plus rapide du turf, il ne devrait avoir aucun mal à surmonter le handicap de sa mauvaise ligne. Mais il affronte des chevaux qu’il n’a pas l’habitude d’affronter. Il avait failli se faire surprendre par Pyscho Syd et autre Promissory à sa dernière tentative, une indication qu’il commence à trouver la concurrence rude. Deux facteurs plaident en sa faveur. La distance réduite et son léger handicap de 54 kg. Mais encore ! Au risque de nous tromper, sur la valeur intrinsèque, Ernie, Executive Power voire Reim lui sont supérieurs. Step To Fame tentera crânement sa chance à l’avant, en espérant que le but arrive le plus tôt possible.
Beat The Retreat en sera à ses débuts au Champ de Mars. Avec un MR de 70, il se présente comme la meilleure acquisition 2017 de l’entraînement Merven. Après des ennuis de santé, dont une colique, il a retrouvé graduellement ses moyens, montant en puissance ces dernières semaines. Finisseur, il misera sur l’effet de surprise pour tenter un coup d’éclat.
Quant à Chosen Dash et Streetbouncer, on les voit difficilement jouer les premiers rôles dans ce lot malgré leur petit handicap, mais ils pourront influencer le déroulement de l’épreuve.