La piste d’atterrissage de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam est prête à accueillir des gros porteurs à l’instar des Airbus A380 et des Boeing 787. En effet, les travaux d’élargissement et d’asphaltage ont pris fin la semaine dernière. Ils ont nécessité Rs 1 milliard d’investissement.
« Les travaux ont été réalisés non seulement dans les temps mais aussi d’après le budget alloué, ceci grâce à un suivi rigoureux et une bonne gestion du projet. Il faut également saluer tous les stakeholders de l’aéroport et les compagnies aériennes qui ont compris l’importance de ce projet et ont collaboré pleinement. L’effort soutenu du personnel d’Airports of Mauritius (AML) a également été une contribution significative », fait ressortir Serge Petit.
Pour rappel, pendant 14 mois, ces travaux réalisés entre 23 h et 6 h du matin ont eu pour conséquence la fermeture de la piste d’atterrissage afin d’éviter tout impact néfaste sur les opérations aéroportuaires. Les opérateurs avaient dû alors aménager certains horaires. Depuis jeudi matin, les travaux de réasphaltage et d’élargissement ont pris fin et les opérations sont revenues à la normale. Le premier avion à atterrir sur la piste nouvellement refaite était un vol de Condor en provenance d’Allemagne, jeudi à 5 h.
Les travaux, qui ont démarré en mai 2011, comprenaient l’élargissement de la piste d’atterrissage en vue d’accueillir des gros porteurs comme des Airbus A380 et des Boeing 787. Et avec une extension de 7,5 mètres des deux côtés, elle atteint donc 75 mètres de large.
AML rappelle que quatre tests d’atterrissage des A380 ont été effectués en 2009. Même si les appareils avaient pu atterrir sans problème, l’élargissement de la piste devrait permettre ce genre d’opération sur une base régulière avec une sécurité optimale.
Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’aéroport SSR, propose une amélioration des infrastructures de piste. Ainsi, indique AML, l’espace en bout de piste a été étendu de 150 mètres en vue de garantir une sécurité optimale ; les raquettes « turning pads », permettant aux avions de faire des virages à 180° sur la piste, ont également été élargies ; de nouvelles lumières de balisage de piste ont été installées.
AML indique que dans le cadre du projet de construction d’une piste d’atterrissage d’urgence longue de 2,4 kilomètres, les travaux progressent rapidement. Elle devrait être fin prête d’ici à début 2013, soit avec une avance de six mois par rapport à la date initialement prévue. Ainsi, poursuit AML, une partie de la piste d’urgence devrait être mise en opération d’ici le 18 octobre 2013. Les investissements pour ce projet sont de Rs 1,9 milliard.
Ces deux grosses infrastructures, souligne AML, vont rehausser la capacité opérationnelle de l’aéroport et seront terminées à point pour la mise en opération du nouveau terminal, donnant ainsi une nouvelle envergure à l’aéroport international SSR.