Le courrier d’Alitalia, venant d’Italie, a été placé ce matin, sous stricte surveillance par les autorités sanitaires. Le débarquement des passagers a pris plus longtemps que prévu le temps que l’exercice de Screening soit entrepris. Les passagers ont eu deux choix selon la presse italienne : celui de retourner immédiatement en Italie ou d’être admis en quarantaine dans l’un des deux centres hospitaliers du pays.

A ce matin, les passagers du vol Alitalia/Aerea en provenance de Rome qui a atterri à 10h49 ont dû attendre pendant plus d’une heure avant de pouvoir sortir de leur avion.
Ils ont été retenus à bord de leur cabine parce qu’un vol précédent d’Emirates Airlines qui est arrivé à Maurice ce matin à 9h43 avait à son bord des passagers venant de Corée et d’Italie. Le screening médical individuel de ces passagers a pris du temps, ce qui a contraint ceux du vol Alitalia/Aerae à demeurer dans leur avion. Ils ont finalement été autorisés à descendre et ont subi le screening médical un par un.

Les autorités italiennes affirment être « en contact constant » avec Alitalia afin « d’assurer une assistance aux Italiens à bord ». L’avion qui a décollé de Rome, transporte environ 300 personnes dont une soixantaine originaires de Lombardie et Vénétie qui se sont vu interdire de débarquer, selon l’agence italienne Ansa.

Selon le journal Corriere della Sera, basé à Milan, les autorités de l’île Maurice avaient dans un premier temps indiqué à tous les passagers qu’ils pouvaient débarquer seulement s’ils acceptaient d’être mis en quarantaine dans des hôpitaux.

Finalement, elles ont renoncé à cette mesure en laissant tous les passagers débarquer dans l’île sans mise en quarantaine, à l’exception de ceux venant de Lombardie et de Vénétie, ajoute le journal, qui précise que l’avion doit rentrer en Italie dans l’après-midi.

A ce stade aucun passager présentant des symptômes n’aurait été répertorié.

Pour rappel, 11 villes d’Italie sont en quarantaine après une flambée spectaculaire du Coronavirus en Italie. L’Italie compte désormais 152 cas et cinq décès. C’est le pays européen le plus touché par le coronavirus.

Par ailleurs, un cinquième patient a été admis en salle d’isolement à l’hôpital de Souillac dans la nuit du samedi 22 février dernier. Il s’agit d’un Mauricien qui est arrivé au pays samedi après un séjour en Chine. Selon le ministère de la Santé, il a été placé en observation en salle d’isolement et a été soumis à des tests médicaux. Valeur du jour, les examens se sont avérés négatifs. Le nombre de personnes admises en salle d’isolement à Souillac passe ainsi à cinq.

Outre les deux Mauriciens et les deux diplomates américains, qui ont voyagé sur le paquebot Westerdam, un autre Mauricien se trouve actuellement en salle d’isolement à l’hôpital de Souillac. Ce dernier est arrivé à Maurice dans la nuit du samedi 22 février après un séjour en Chine. « Ce Mauricien était en voyage et a séjourné en Chine à un moment donné. Nous avons alors appliqué les protocoles établis, c’est-à-dire le placement en isolement pour assurer qu’il ne soit pas porteur du virus 2019-nCoV. Le Mauricien a été soumis à des tests sanguins, mais a été testé négatif au coronavirus. Toutefois, il restera en salle d’isolement et demeurera en observation pendant 14 jours », soutient une source autorisée au ministère de la Santé.