La présence d’une cannette de boisson suspecte frappée de l’inscription “BOMB” découverte dans un des trolleys à bord du vol d’Air Mauritius, MK 943, qui venait ce matin de décoller de l’aéroport Tullamarine de Melbourne, a poussé le commandant de bord à faire demi-tour pour atterrir sur ce même aéroport. Les procédures d’urgence ont été déployées, avec pas moins de 13 camions-citernes de sapeurs-pompiers et autres services, et l’appareil a pu se poser sans encombres. Les 181 passagers à destination de Maurice et 13 membres d’équipage sont sains et saufs et ont été pris en charge par les autorités australiennes le temps de l’enquête.
Les informations, qui sont parvenues à Maurice dans la matinée sont qu’à peine une heure de vol au départ de Melbourne vers Maurice, le vol MK 943 a dû rebrousser chemin pour des raisons de sécurité. Une cannette suspecte, avec le mot “BOMB” inscrit dessus, avait été découverte dans un des trolleys placés à bord pour assurer le service à l’intention des passagers.
Une fois en présence de l’information autour de ce colis suspect à bord et alors que l’avion survolait encore l’État de Victoria, en Australie, plus particulièrement le Mont Gambier, le commandant de bord en consultation avec les autorités compétentes australiennes a décidé de rentrer. L’avion, qui avait décollé de Melbourne à 7 heures 35 ce matin, était de retour à Melbourne à 9 heures 15 (heure de Maurice).
Pour des raisons de sécurité et à des fins d’inspection, l’avion a été dirigé dans un endroit retiré de l’aéroport après le débarquement des passagers. Une enquête a été ouverte en vue de déterminer les circonstances autour de la présence de cette cannette suspecte dans le trolley, qui a subi des premiers examens Forensic.
Le retour d’urgence du vol d’Air Mauritius à Melbourne a suscité une animation particulière à l’aéroport avec les autorités contraintes de rassurer qu’il n’y avait rien de grave et qu’il n’était nullement question de fermeture de cet aéroport international même si des retards étaient à prévoir.
« Dès que le commandant de bord s’est retrouvé en présence de ce Suspected Item, il a pris la décision appropriée en tenant compte de la sécurité des passagers et des membres d’équipage. Toutes les dispositions ont été prises pour atténuer les dérangements autour de cette affaire et aussitôt le feu vert des autorités australiennes obtenu, nous allons organiser le vol retour », a fait comprendre Donald Payen, Executive Vice-President d’Air Mauritius.