C’est la deuxième fois en un mois que de l’héroïne est saisie dans un colis de produits cosmétiques à l’aéroport international SSR. Après les 1,6 kg de mai 2017, cette fois-ci, des douaniers de la Mauritius Revenue Authority (MRA) et des éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit ont découvert 1,68 kg d’héroïne estimé à Rs 25 millions. Le mardi 20 juin, des éléments de la Custom Anti Narcotics Section (CANS) se sont rendus dans l’entrepôt d’une compagnie de courrier pour une inspection. Ils étaient intrigués par un colis suspect transporté par un vol de la South African Airways (SAA) en provenance du Kenya, un pays classé comme étant « high risk ». La boîte a été passée au scanner et les douaniers ont remarqué des anomalies sur les bouchons des tubes de mascara. Ayant déjà eu à faire avec un cas semblable le mois dernier, la police a donc eu de forts soupçons. En plus, le chien renifleur Milan a positivement réagi en inspectant le colis. En l’ouvrant, les limiers sont tombés sur 298 tubes de produits cosmétiques dont certains avec des bouchons mal scellés. C’est justement à l’intérieur de ces objets que l’ADSU et le CANS ont découvert une certaine quantité de poudre marron. Un échantillon a été envoyé au Forensic Science Laboratory (FSL) qui a confirmé qu’il s’agissait de l’héroïne. Le paquet était destiné à une compagnie fictive à Maurice. Comme personne ne s’est présenté pour prendre possession du paquet, l’exercice de « controlled delivery » a été annulé vendredi matin.
En mai, un autre paquet similaire, toujours en provenance du Kenya en transitant par l’Afrique du Sud, avait été intercepté à Plaisance. De l’héroïne dissimulée dans des produits cosmétiques était destinée à une société fictive à Riche Terre. Comme pour le cas présent, la police n’avait procédé à aucune arrestation. Néanmoins, l’enquête est en cours et les Casernes centrales estiment que c’est le même réseau qui est à l’origine de ces deux saisies. Depuis cet événement, les produits cosmétiques arrivant sur notre territoire sont strictement contrôlés par la douane.