La Customs Anti-Narcotics section de la Mauritius Revenue Authority (MRA) a interpellé un Franco-Mauricien de 51 ans jeudi à l’aéroport international SSR avec 150 tablettes de Tramadol en sa possession. Ce passager est arrivé à bord du vol HM055 d’Air Seychelles de Paris, en transit à Mahé. Une fois au comptoir d’immigration, le quinquagénaire a avancé qu’il n’a rien à déclarer, et il est passé par le Green Channel. Mais, les douaniers avaient des doutes sur lui, et ils l’ont invité à se soumettre à une fouille. Au cours de cet exercice, les officiers ont découvert les pilules cachées dans les vêtements dans ses bagages. L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’aéroport a été alertée.
Soumis à un interrogatoire à l’aéroport, le Franco-Mauricien a affirmé qu’il comptait se rendre à Glen-Park pour résider dans la maison d’un proche. Selon lui, c’est un ami qui lui a remis ces médicaments en France et il comptait les donner à un autre individu à Maurice. Le suspect a présenté des prescriptions médicales d’un dentiste français sur lesquelles étaient inscrits les noms de plusieurs personnes. La police a mis sous scellés les tablettes de Tramadol, qui tombent sous le 3rd schedule de la Dangerous Drugs Act. Les enquêteurs reprochent au Franco-Mauricien d’avoir transporté un nombre excessif de ces médicaments et ne pas être en possession d’un certificat médical en son nom. Le quinquagénaire était attendu au tribunal de Mahébourg aujourd’hui pour son inculpation provisoire.