Deux Sud-Africains, âgés de 29 ans et 24 ans, ont été arrêtés à l’aéroport SSR le 14 mars avec 2,36 kg d’héroïne répartis dans deux sacs à dos. La valeur estimée de la drogue s’élève à approximativement Rs 35 400 000.

La drogue était dissimulée dans un plastique transparent enveloppé dans une éponge et du papier carbone, dissimulé dans la doublure de l’étui des sacs à dos. Le premier sac en contenait 1,17 kg et le deuxième sac, 1,19 kg.

Calvin Martin Cresswell et Lodewyk Blom devaient se rendre à Grand-Baie lorsqu’ils ont été interpellés par les officiers de la Customs Anti-Narcotics (CANS) et de l’ADSU alors qu’ils quittaient le Green Channel. Les deux Sud-Africains transportaient tous deux le même type de sac à dos et étaient descendus ensemble comme derniers passagers du vol SA190 de South African Airways.

En passant par le Green Channel, ils agissait comme des inconnues l’un envers l’autre. Ils ont ainsi été interceptés et interrogés par la CANS. Leurs billets d’avion ont été achetés auprès de la même agence à la même date. Cela a, à cet effet, éveillé les soupçons de l’agent qui a scanné leur bagage et aperçu une image suspecte indiquant une dissimulation.

Les sacs à dos, qui contenaient des vêtements, entre autres choses, ont été vidés, leur poids semblant anormalement lourd. Par la suite, les sacs à dos ont été coupés et ouverts, révélant chacun un paquet rectangulaire. Les officiers du CANS ont découvert qu’elles cachaient un plastique transparent enveloppé dans une éponge et du papier carbone, dissimulé dans la doublure des sacs à dos. Les colis contenaient de la poudre brunâtre soupçonnée d’être de l’héroïne.

Le chien renifleur « Cesar » a été déployé et il a réagi positivement à la présence de drogues dangereuses. Le test de dépistage d’héroïne sur le terrain était aussi positif. Les deux passagers ainsi que les objets exposés ont été remis à l’ADSU pour les besoins de l’enquête.