Le Premier ministre, Navin Ramgoolam a effectué hier, une visite du chantier du nouveau terminal de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam. Il s’est dit satisfait de l’évolution des travaux et a insisté pour que les Mauriciens y soient bien accueillis. Le nouveau terminal a une capacité d’accueil de 4,5 millions de passagers l’an. La fin des travaux est prévue pour décembre 2012, alors que la mise en opération se fera probablement vers avril 2013.
Le nouveau terminal de l’aéroport s’étend sur une superficie de 56 900 mètres carrés et a coûté Rs 11 milliards. Ce projet est le fruit d’un partenariat entre Airports of Mauritius Limited (AML) et Aéroports de Paris Management (ADPM). La nouvelle compagnie Airport Terminal Operations Ltd (ATOL) est responsable à la fois de la construction et de la gestion du nouveau terminal.
Selon Deva Thancanamootoo, Deputy Chief Executive Officer (CEO) d’Atol, les travaux évoluent dans les délais prévus. « La construction sera complétée en décembre 2012, nous sommes actuellement à 70%. Il faudra ensuite faire une série de tests de simulation durant trois mois. Si tout se passe bien, le nouveau terminal sera opérationnel en avril 2013. »
Construit sur trois niveaux, le nouveau terminal comprend, au rez-de-chaussée, un espace pour les tour-opérateurs, le service des douanes et le hall des bagages. « Il y aura six carrousels de bagage en tout, dont cinq gros pour les vols internationaux et un petit pour Rodrigues. »
Le premier niveau est dédié aux formalités d’enregistrement des passagers. Quarante-huit comptoirs seront aménagés pour cela. De même, le check-in hall comprendra vingt-six comptoirs d’immigration, contre 18 dans le terminal actuel et dix appareils de x-ray, contre trois actuellement.
Après les procédures d’enregistrement, les passagers doivent obligatoirement passer par l’espace duty-free avant de se rendre dans le hall de départ. Cinq passerelles sont prévues pour l’embarquement, dont trois mèneront au parking réservé pour l’A380.
Les arrivées se feront également au premier niveau. À partir de là, les passagers peuvent descendre au niveau zéro dans la zone bagages.
Trente-huit comptoirs, contre vingt-deux actuellement, sont consacrés aux arrivées. La galerie comprendra également huit comptoirs, contre quatre actuellement pour les passagers en transit. Deux patios sont aussi prévus à ce niveau.
À partir de là, des ascenseurs panoramiques et des escaliers donneront accès au deuxième niveau où un well-wishes hall pour ceux accompagnant les passagers sera aménagé. « Toute cette partie sera vitrée et le public pourra voir les passagers arriver ou faire leur enregistrement au premier niveau, ainsi que les avions sur la piste. »
Le deuxième niveau comprendra également un restaurant pour le public et le personnel.
Le design du nouveau terminal est signé Alain Davy. La structure en acier a nécessité plus de 14 000 tonnes d’éléments. L’expertise de firmes étrangères, dont China State Construction and Engineering Corporation (CSCEC) et Louis Berger Group (LBG), gestionnaire du projet, a été nécessaire pour réaliser cette imposante structure.
La gestion du nouveau terminal se fera par ATOL, dont le CEO est Bruno Mazurkiewicz.
AML continuera pour sa part, à s’occuper de toute la logistique autour, notamment les pistes. À savoir également qu’AML est le partenaire majoritaire d’ATOL (90%).