La Customs Anti Narcotics Section (CANS), en collaboration avec l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU), a fait une nouvelle saisie de drogue à l’aéroport international SSR sur un ambulancier zimbabwéen de 44 ans et une Mozambicaine, âgée de 40 ans et femme au foyer. Ils avaient ingurgité des boulettes d’héroïne valant Rs 25,5 M. Une enquête est en cours pour retracer le commanditaire.

Ndodana Mangena (44 ans) et Clara Fatucha Rapson (40 ans) sont arrivés à Maurice le 27 octobre à bord du vol MK 846 en provenance de Durban, Afrique du Sud. Dès leur arrivée dans le hall de l’aéroport, la CANS les a ciblés à cause de leur comportement louche. En plus, ils marchaient très lentement, signe que montrent les mules quand elles ont des boulettes de drogue dans l’estomac. Les quadragénaires s’apprêtaient à prendre leurs bagages pour quitter le Green channel quand les douaniers ont demandé de vérifier leurs papiers. Ils ont noté que les deux devaient résider dans une guest house à Mahébourg. Mais les étrangers ont dit qu’ils ne se connaissaient pas et que c’est par pur hasard qu’ils avaient le même logement. Et d’ajouter qu’ils sont en vacances à Maurice.

Cependant, les mules n’ont pu dire les activités de loisir auxquelles elles comptaient participer durant leur séjour. Leurs effets personnels ont été passés au scanner, mais rien d’incriminant n’a été détecté. Ndodana Mangena et Clara Fatucha Rapson ont été emmenés dans un bureau de la CANS où après un interrogatoire serré, ils ont avoué qu’ils avaient ingurgité des boulettes de drogue et qu’une fois dans leur logement, quelqu’un prendrait contact avec eux à travers WhatsApp. Les deux quadragénaires ont été confiés à l’équipe de l’ASP Jhurry de l’ADSU qui les a emmenés à l’hôpital Nehru de Rose-Belle où un examen au scanner a confirmé la présence de corps étrangers dans leur estomac. Ils ont été mis sous laxatif.

Du 27 octobre à lundi, Ndodana Mangena a restitué 90 boulettes de drogue pesant 1 kg, tandis que Clara Fatucha Rapson a purgé 65 boulettes de 700 grammes d’héroïne. La valeur marchande de la drogue est de Rs 25,5 M. Les deux mules ont déclaré que c’est un individu en Afrique du Sud qui leur avait remis la drogue. La police a annulé l’exercice de controlled delivery hier car personne ne s’est présenté dans les chambres de la guest house des étrangers ou n’a pris contact avec eux. La police a saisi leurs portables pour les besoins de l’enquête. Ils sont attendus au tribunal de Mahébourg ce mardi où une accusation provisoire d’importation de drogue sera retenue contre eux.